Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Cheikh Bamba Dièye: « avec les 568 milliards investis pour l’achat d’un Train express régional l’Etat pouvait construire 570 mille logements sociaux »


L’ex maire de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye, n’est pas convaincu par la pertinence du projet Train Express Régional (TER).

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 18 Juillet 2017 || 249 partages || 0 commentaires

Cheikh Bamba Dièye: « avec les 568 milliards investis pour l’achat d’un Train express régional l’Etat pouvait construire 570 mille logements sociaux »

« avec les 568 milliards investis pour l’achat d’un Train express régional l’Etat pouvait construire 570 mille logements sociaux », a t-il fait savoir.

Très en verve, l’ex ministre de l’économie numérique a fait un bilan pas reluisant de la 12ème législature. «  Les événements du 23 juin 2011 ont démontré qu’une majorité irresponsable à l’Assemblée nationale peut semer le désordre dans le  pays. L’Assemblée nationale doit servir de paravent pour préserver la stabilité du Sénégal. Je décerne une note très négative à la majorité actuelle », a t-il renchéri.

Poursuivant sur sa logique, Cheikh Bamba Dièye est d’avis que l’actuel président sénégalais est entrain de répéter les mémes erreurs que son prédécesseur. « La plupart des choses qu’on reprochait au régime de Wade ont eu lieu durant la dernière année du magistère du Pape du Sopi. Sous Macky Sall, pendant cinq ans, on ne fait que reconduire les mêmes tares », a t-il fustigé.

Pour étayer ses propos, le leader du FSD/BJ donne l’exemple de la gestion des ressources naturelles. « Prends l’exemple du débat suscité par les ressources naturelles découvertes au Sénégal. Le gouvernement devait se contenter de démontrer comment les contrats ont été signés parce que les Sénégalais doivent être informés. Parce que les revenus tirés du pétrole et du gaz pouvaient nous aider à régler beaucoup de questions sociales ayant trait au chômage des jeunes, à la lutte contre la pauvreté… Regardez comment le Gabon a été pillé! En dix ans, aucune inspection n’a été menée par l’Etat sur la gestion du zircon. Ce rôle de contrôle incombe aux parlementaires », a t-il ajouté.





Nouveau commentaire :