Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Cheikh Yérim Seck accusé de comploter avec Sonko pour discréditer Idrissa Seck


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 7 Janvier 2020 || 49 partages || 0 commentaires

Cheikh Yérim Seck accusé de comploter avec Sonko pour discréditer Idrissa Seck
Le journaliste Cheikh Yérim Seck qui a révélé un supposé deal entre Macky Sall et Idrissa Seck pour succéder le chef de l’Etat en 2024 paie les pots cassés. Il est accusé par le leader du Parti de l'indépendance et du travail (PIT), Ibrahima Sène de comploter avec Ousmane Sonko pour discréditer le patron de Rewmi. « En effet, considérant que son non invitation à la conférence de presse du Président Macky Sall comme un cas de " bellus causus", Cheikh Yérim Seck cherche à se positionne pour Sonko en perspective de 2024, en tentant de discréditer Idrissa Seck, et de jeter le trouble au sein des cadres de l'APR, afin de lui baliser le terrain », estime M. Sène. A qui donc profite ce "crime" de discrédit de Idrissa Seck en 2024 accusé de "deal avec Macky", et d’un APR divisé en multiple tendances qui se détruit mutuellement? C'est assurément Sonko qui s'est pointé 3ème en 2019 après Idrissa Seck! Dans cette perspective, ceux qui rêvent d'une gauche comme challenger à Sonko en 2024, sont piégés dans leur délire de "faiseurs de Roi" qu'on leur a flanqué, les faisant croire, dur comme fer, que c'est à leur tour de devenir " Roi" en 2024 ! Cheikh Yérim Seck, par opportunisme, est devenu "l'agent officieux de propagande" pour Sonko, qui n'a rien à perdre dans cette volte-face de ce dernier. BBY, et l'APR notamment, devrait donc savoir que Sonko et Cheikh Yérm Seck ont le même combat, contre lequel il ne faudrait aucune concession pour préserver les acquis du peuple, le sécuriser davantage, pour continuer sa progression vers l'émergence en 2035, dans la paix civile et la stabilité au sein d'une CEDEAO forte, en mesure d'assurer la souveraineté de nos peuples dans notre sous région pour qu'ils prennent en main notre destin collectif. Idrissa Seck et Karim Wade sont sur la short-list de Macky Sall pour sa succession à la tête du Sénégal. La révélation est du journaliste et analyste politique Cheikh Yerim Seck, qui affirme avec conviction que le chef de l'État est entré en contact avec le fils de Wade, par l’intermédiaire d’un médecin qu’il a préféré taire le nom. Mieux, l'administrateur du site Yerim Post révèle que le chef de l'Apr est également en contact avec l'ancien Premier ministre Idrissa Seck. (Depuis l’annonce des résultats de la dernière Présidentielle, Macky Sall et Idrissa n’ont pas rompu le contact. Ils s’entendent régulièrement après la médiation d’une forte personnalité. Je me demande même s’il n’y a pas eu un échange de teranga (présents) entre les deux », révèle l’ancien de Jeune Afrique, qui était l'invité de la journaliste Aissatou Diop Fall sur le plateau de Face2Face.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :