Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Cheikh Yerim Seck recadré par Bamba Dieye


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 2 Août 2018 || 137 partages || 0 commentaires

 

Toi aussi Cheikh Yerim

Dans son blog de ce jour, Monsieur Cheikh Yerim Seck a cru devoir s’ériger en donneur de leçon, commentant maladroitement et de façon très équivoque la sortie de Cheikh Bamba Dieye contre certains magistrats (et leur commanditaire) qui ont fini d’étaler leur partialité à la face du monde. Le sieur pousse la légèreté jusqu’à vouloir réécrire l’histoire politique récente de notre pays. En effet, aussi mal intentionné qu’il soit, Cheikh Yerim doit savoir que Cheikh Bamba Dieye n’a jamais été défénestré du gouvernement (comme il le dit), encore moins hérité du parti de son père.

Bref, notre « grand blogueur » a une fois de plus étalé ses limites que trahit l’inconsistance de ces propos qu’il essaie de diluer gauchement.

Cheikh Yerim, un nom qui renvoie plus à « une affaire » et aux faits divers qu’au journalisme qui n’est pour lui qu’un moyen facile de renflouer ses comptes, réglant au passage des comptes. Sous d’autres cieux, à défaut de raser les murs, il se tairait car étant à jamais marqué au fer rouge. C’est cet homme qui dit ne plus reconnaitre Cheikh Bamba Dieye depuis que ce dernier a dit tout haut ce que le peuple sans voix murmure si bas.

Cheikh Bamba a juste enfoncé une porte déjà ouverte par l’UMS elle-même, ce que le journaliste sait très bien.

Cheikh Yerim, n’a-t-il pas écouté la sortie du ministre Mansour Faye contre les magistrats de la cour de justice de la CEDEAO ? N’a-t-il pas suivi les sorties du juge Déme et de bien d’autres juges et magistrats qui ont dénoncé avec véhémence cette gangrène qui ronge notre justice ? Ou bien l’indignation du journaliste est-elle sélective ?

Cheikh Yerim, Bamba n’a jamais cessé d’être lui-même ! C’est à dire un patriote, un homme engagé qui abhorre l’injustice et qui défend la vérité et rien que la vérité. Il le fait avec conviction et n’a nul envie de nuire ou de blesser quiconque.

Etre modéré, ce n’est point se taire et s’effacer quand le devoir et la responsabilité vous interpellent. Ce n’est ni user de langue de bois, encore moins faire l’hypocrite. Ce qui se passe avec le procès du Maire de Dakar dépasse l’entendement. Un prévenu dont tous les droits sont bafoués, des magistrats sourds et qui semblent dérouler un agenda pré établi, le droit piétiné, la justice balafrée et le bon sens écorné. Une mascarade, oui, une parodie !

Si dénoncer cet état de fait et pointer du doigt les pantins qui l’animent constituent un crime, il faudrait désespérer du pays de Lat Dior, d’Alboury et de tant d’autres figures dont le jom, le courage et la dignité devraient inspirer certains.

Demain, il fera jour !

Cellule de communication du FSD/BJ

                 Saint-Louis


DakarFlash3



Nouveau commentaire :