Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

«Comment éviter les courts-circuits électriques»


Les courts-circuits sont souvent désignés comme la cause des incendies dans les marchés, notamment. Comment surviennent-ils ? Quand ? Comment les éviter ? Chef du service Sécurité de la Senelec, Cheikh Sidati Niang explique.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 17 Avril 2017 || 526 partages || 0 commentaires

C’est quoi un circuit-circuit électrique ?

Le court-circuit électrique est un contact non volontaire entre deux conducteurs. Il peut être occasionné par un outillage de travail non conforme qui peut créer un arc électrique, une boule de feu qui se projette en entrainant des brulures de troisième degré. Une mauvaise installation électrique intérieure est aussi source d’incendie, c’est le cas au niveau des marchés.

Récemment un incendie a ravagé plus de 40 cantines au marché des Hlm. Un court-circuit serait la cause du drame. Pourquoi les marchés sont-ils si vulnérables à ce type d’accident ?

Les incendies dans les marchés sont causés par une perte des caractéristiques d’un isolant, ce qui peut provoquer un court-circuit. L’autre cause, ce sont les branchements anarchiques. Dans ce cas, si le matériel utilisé n’est pas de bonne qualité, en cas de surcharge, il va transporter un courant d’une intensité très forte qui va entrainer un échauffement des fils conducteurs ce qui provoquera un incendie.

Existe-t-il un système de contrôle des installations électriques ?

Au Sénégal, il n’y a pas un système de contrôle de conformité des installations électriques. Avant la mise sous tension d’une installation électrique, un certificat de conformité devrait être délivré par un organisme de contrôle agréé pour certifier que les installations et le matériel sont de qualité et que l’installateur lui-même est certifié comme on le fait en Côte d’Ivoire. Mais au Sénégal, ceci n’existe pas. N’importe qui peut s’autoproclamer électricien. Aussi, on ne procède pas à une vérification régulière pour s’assurer que les installations sont en bon état. Notre pays est inondé de matériels de contrefaçon. C’est parce que le Sénégalais n’est intéressé que par un coût moins élevé du matériel, ce qui peut l’exposer à des risques d’incendie.

La responsabilité de la Senelec n’est-elle pas engagée aussi ?

Toutes les installations de la Senelec sont protégées. On a un plan de protection du système électrique qui part de la production en passant par le transport, la distribution jusqu’à l’utilisation. Nous mettons en œuvre un système qui est composé d’un équipement de protection qui fait que s’il y a un défaut de court-circuit le disjoncteur saute automatiquement. Tous les usagers doivent aussi se prémunir des risques de court-circuit en achetant des disjoncteurs bien calibrés. Les installations électriques doivent se réaliser à la norme «Nfc 15-100» qui est la norme que nous devons respecter.

Quelle attitude adopter en cas d’incendie dû à un court-circuit électrique ?

Il faut couper l’électricité au niveau du disjoncteur général pour être à l’abri. Alerter le personnel de la Senelec et aussi les sapeurs-pompiers en cas d’incendie. Si on n’a pas un extincteur, on peut utiliser le câble pour éteindre le feu. Mais, il ne faut jamais essayer d’utiliser de l’eau tant que les installations sont sous tensions sinon ça peut causer des risques d’électrocution.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >