Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Contribution: Marche Bou Bess, un marché pas comme les autres (Par Jupiter Lo)


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 6 Octobre 2017 || 79 partages || 0 commentaires

 

1983 érection de Pikine à une commune de plein exercice
1990 érection de Guédiawaye à une commune de plein exercice qui donna à Guédiawaye une limite territoriale sur la route des Niayes ; faisant des habitants de Djiddah Thiaroye Kao la bande d’Aozou.
1996 marqua administrativement le retour de Djiddah Thiaroye Kao à la mairie de Pikine.
Un compromis naquît entre Chérif Macky Sall (maire Ps de Guédiawaye) et Demba seck (maire Ps de pikine), chose tout à fait naturelle entre frères de parti. Cet arrangement politique accoucha sur l’octroi de Marché bou bess partie intégrante de Djiddah Thiaroye Kao à une commune de Guédiawaye dépourvue de recettes (absence d’industries, marché sahm et Ndiarème n’existaient pas). Qui dès lors subit quelques investissements financiers (construction du marché central et quelques aménagements) de la commune de Guédiawaye.
Cheikh Hann qui était le 1er adjt de la ville de Pikine et maire de DTK avait consenti, avant de se rebeller des mois plus tard après quelques bisbilles avec le maire de la ville de Pikine. Mais le mal était plus profond car marché bou bess était sous la compétence de la ville tandis que la commune d’arrondissement de DTK ne gérait que les marchés de quartier.
2002 fut l’année des premières alternances politiques au niveau des collectivités locales qui vit la prise de pouvoir de Daour Niang Ndiaye (maire PDS de la ville de Pikine) et Bocar Sadikh Kane (maire PDS de la ville de Guédiawaye), quoi de plus naturelle pour faire durer ce compromis.
Cette période observa une révolution fortuite de la part de Sidy Sall maire de DTK après sa mésentente avec Daour, voulut lui aussi avoir la mainmise sur son marché.
C’est en 2009 lors de la deuxième alternance avec les maires de Benno Siguil Sénégal qu’une petite lumière jaillit. Le maire de la commune d’arrondissement de DTK alioune Badara Diouck après la délibération de son conseil municipal partit rendre visite aux préfets Ibrahima Gueye et Viviane Bompassy pour collecter partiellement les taxes et se heurta à un refus catégorique qui lui inspira d’ailleurs une visite chez le gouverneur d’antan, un certains Cheikh Tidiane Ndoye qui fut le prefet de Pikine lors de ce fameux compromis. C’est alors que le maire Diouck décida d’aborder une solution politique en retournant vers le maire de Guédiawaye M. Bocar Kane qui refusa de lui attribuer le marché mais lui accorda la collecte de la périphérie du marché.
Le passage de l’acte 3 :
C’est avec ce dernier que le préfet octroya le marché à la commune de Wakhinane Nimzat (arrêté N° 0203/RD/DGW du 25 Octobre 2014), décision contestée à juste titre par l’actuel maire de DTK, le Docteur Cheikh Dieng. Ce fut le début d’une longue bataille physique, communicationnelle et juridique, qui accoucha d’une annulation de la Cour suprême en son arrêt du 12 Janvier 2017, l’arrêté pris auparavant par le préfet de Guédiawaye portant sur la dévolution du marché à la commune de Wakhinane Nimzat N°0203/RD/DGW allant même à rectifier l’arrêté du préfet de Pikine (N° 52/AD/SP) par l’arrêté N° 59/AD/SP portant dévolution du patrimoine des anciennes communes d’arrondissement aux nouvelles communes.

Vous comprendrez aisément que la lutte est devenue plus acharnée avec le PDS à DTK et l’APR à la mairie de Wakhinane Nimzat, la mairie de la ville et à la tête de l’exécutif. La situation politique du Sénégal à permis aujourd’hui aux élites de Guédiawaye d’opposer leur veto sur le marché quid à braver l’arrêté de la plus grande instance juridique du pays, la cour suprême sans avoir à être inquiété.

Jupiter Lo
Président Mouvement Banlieue Futur
jupiterlo@hotmail.com

 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :