Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Dénucléarisation de la Corée du Nord : le mot de Poutine


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 12 Septembre 2018 || 66 partages || 0 commentaires

 

Vladimir Poutine, le président russe, s’est prononcé sur la dénucléarisation de la Corée du Nord, l’un des sujets les plus médiatisés de l’histoire moderne de l’humanité. Une chose est sûre, c’est que le chef du Kremlin n’a pas fait faux bond à son allié communiste. Explications.

 

Ce mercredi, l’homme fort de Moscou a réclamé des “garanties” de sécurité internationale pour la Corée du Nord. En retour, le pays de Kim Jong Un procéderait à sa dénucléarisation tant souhaitée par le camp occidental, mené par les Etats-Unis.

Vladimir Poutine, lors d’un forum économique à Vladivostok (Extrême-Orient) : “la Corée du Nord s’est vu promettre des garanties de sécurité en échange de ses actions en vue de la dénucléarisation. Mais il me semble contre-productif qu’on demande à la Corée du Nord de tout faire et qu’on ne donne rien en retour.”

La Corée du Nord a pris des mesures en vue d'une dénucléarisation (...), mais il semble qu'elle attend des signaux quelconques en retour.

Le président russe a insisté dans sa requête, évoquant pour la Corée du Nord la nécessité de garanties internationales auxquelles ont droit les puissances numéraires.

Des garanties internationales, des démarches au point mort

“La Corée du Nord a pris des mesures en vue d’une dénucléarisation (…), mais il semble qu’elle attend des signaux quelconques en retour. Si la Corée du Nord est satisfaite des garanties américaines, nous serons ravis. Mais il me semble que des garanties internationales seraient appropriées”, a appuyé Vladimir Poutine.

Monsieur Poutine semble avoir bien choisi son moment pour intervenir dans le délicat sujet. En effet, c’est dans une semaine que se tiendra un nouveau sommet intercoréen (du 18 au 20 septembre) à Pyongyang, en Corée du Nord.

A ce propos, Lee Nak-yeon, le Premier ministre sud-coréen, a annoncé les couleurs à l’occasion du forum économique de Vladivostok : “quelles que soient les difficultés qui nous attendent sur ce chemin, nous n’allons pas renoncer à la paix. Le Sud et le Nord ne doivent pas revenir au passé.”

Pour rappel, c’est le 12 juin dernier que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s‘étaient rencontrés lors du désormais sommet historique de Singapour.

Le leader nord-coréen avait pris l’engagement pour une “dénucléarisation complète” de la péninsule coréenne en échange des “garanties de sécurité”. Après les espoirs qu’avait suscités cette rencontre chez les partisans de la dénucléarisation nord-coréenne, les démarches semblent rester au point mort.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >