Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Devant la barre : Un mari reproche à sa femme de lui avoir fracturé le bras


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 5 Juin 2018 || 87 partages || 0 commentaires

Le couple d’enseignants, Issakha Badiane et son épouse Sophie Badji ont fait face au juge du tribunal des flagrants délits. A l’origine de leur quiproquo, le mari aurait accusé à sa douce-moitié de lui avoir fracturé l’avant-bras. Ce qui a entraine une incapacité de travail de 90 jours chez le chef de famille.

Issakha Badiane reproche à son épouse de lui avoir fracturé l’avant-bras. Les faits remontent dans la nuit du 31 janvier 2017 à Bambilor. Selon le mari, sa femme était partie de la maison sans sa permission. A son retour, une querelle a éclaté entre eux au sujet de la garde des enfants. Ils finissent par  se bagarrer comme pas possible. L’épouse Sophie Badji aurait donné un violent coup de pied au mari qui voit son avant-bras fracturé sur le coup. Devant la barre des flagrants délits, le public  ne pouvait pas s’empêcher de rire sous cape car le mari ressemblait à un gamin qui parlait  à sa mère alors qu’il s’agissait de relations internes à un couple. « Il y avait des médiations, c’est la raison pour laquelle, je n’ai pas porté plainte au lendemain des faits. Elle a quitté le domicile conjugal le 2 avril 2017 en menaçant de porter plainte contre moi, Ce qui m’a  fait le plus mal, c’est, qu’elle exhibait des photos partout pour dire que je la battais alors que c’est faux. J’ai porté plainte le 3 mai 2017 », renseigne le mari. Mais contre toute attente, l’épouse a indiqué que son mari l’a mordu à la main. Pour cette dernière, c’est  au cours de leur bagarre que son mari s’est cogné sur le lit, ce qui a occasionné la cassure de son avant-bras. Mais ce qui intrigue le jury, c’est que le mari est très costaud et la femme trop maigre pour pouvoir fracturer l’avant-bras de son époux. Le délibéré est fixé  au 7 juin prochain.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :