Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Diokoul : la Cour Suprême condamne la décision du Sous-préfet


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 23 Février 2018 || 38 partages || 0 commentaires

Diokoul : la Cour Suprême condamne la décision du Sous-préfet
 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF DES AGRICULTEURS DE DIOKOUL

Ce jeudi 22 Février 2018, la chambre administrative de la Cour suprême a vidé son délibéré en annulant l’Arrêté N°38/and/sp du 1er  Août 2016 du Sous-Préfet de Ndande  portant  approbation de la délibération N°16/COM/DD du Conseil Municipal de Diokoul concernant l’attribution arbitraire a de terres à  une Société privée.

Il est important de rappeler les 1000 ha de terres que  le Conseil municipal de la Commune de Diokoul  avait arbitrairement attribués à une Société Privée dénommée SENEGINDIA  alors que 95 % des populations  y avaient opposé un refus catégorique. Ce refus du projet leur a valu :

*Une arrestation arbitraire ciblée de 6 membres du collectif par la gendarmerie de Kébémer sous les tristes auspices du Préfet de Kébémer, acteur incontesté de la mise en œuvre e de cette forfaiture..

*Un séjour carcéral sans motif valable de 15 jours suivi d’une condamnation de 6 mois avec sursis et 250 000 frs d’amende

*Enfin la mort tragique de M. Moustapha BA,  Président dudit Collectif, à l’hôpital régional de Louga dans des circonstances extrêmement déplorables et douteuses.

A travers cette décision, nous saluons le courage et l’abnégation des acteurs de la justice pour leur patriotisme et leur détermination à rétablir l’autorité, la justice et la paix sociale. Ils ont su redonner espoir aux sénégalais qui doutaient de l’indépendance de la justice sénégalaise.

Nous profitons aussi de cette occasion pour rappeler que ces campagnes de spoliation et de bradage des terres  ne doivent plus être encouragées à Diokoul, au Sénégal et ailleurs.

Nos pensées et prières vont droit vers notre regretté Feu Moustapha BA qui a eu pour seul tort d’avoir lutté contre l’injustice et l’arbitraire: la justice divine y rendra un autre verdict.

Nous demandons à l’Etat du Sénégal de prendre toutes les dispositions permettant de rendre effective cette décision de justice.

Enfin, nous remercions tous les acteurs qui ont bien voulu porter ce combat de Feu Moustapha BA et compagnies, mention spéciale au Cabinet de Maître Assane Diomba Ndiaye pour son engagement sans faille jusqu’à la victoire.

« La victoire ou la mort, nous vaincrons ! »

Fait à Dakar, le Jeudi 22 Février 2018

 Le Collectif

 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Octobre 2018 - 11:38 Groupe futurs médias : Ngagne Diagne quitte