Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Discours de son Excellence Monsieur Assane Ndoye, Ambassadeur du Sénégal au Mali, à l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’Etat du Sénégal


Excellence, Madame le Ministre, représentant le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale,

Mesdames et Messieurs les Ministres Membres du Gouvernement,

Honorables députés membres de l’Assemblée nationale du Mali,

Honorable député Marième Badiane, membre de l’Assemblée nationale du Sénégal,

Excellences, Mesdames messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs les autorités civiles, militaires, religieuses et coutumières,

Monsieur le Président de la Communauté sénégalaise au Mali ; Monsieur Sally Samb,

Monsieur le Président de l’Amicale des Cadres Sénégalais au Mali, Monsieur Daouda Diokh,

Chers Amis, frères et sœurs du Mali

Mes chers compatriotes,

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 7 Avril 2018 || 75 partages || 0 commentaires

Discours de son Excellence Monsieur Assane Ndoye, Ambassadeur du Sénégal au Mali, à l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’Etat du Sénégal
 

Je vous reçois aujourd’hui avec beaucoup d’émotion, de fierté et de satisfaction en compagnie de mon épouse et du personnel de l’Ambassade pour la célébration du cinquante-huitième anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale.

Je vous reçois avec l’émotion que seul un tel jour peut susciter en moi. Un jour que nous célébrons depuis plusieurs années ici à Bamako avec à chaque fois davantage d’enthousiasme et de ferveur.

Cette émotion, je la partage très certainement avec vous mes chers compatriotes. Que vous soyez entrepreneurs, salariés, fonctionnaires, étudiants, tailleurs, bijoutiers, retraités ou au foyer.

Soyez remerciés d’avoir bien voulu répondre à notre invitation.

Beaucoup de fierté, disais-je, parce que j’ai pu apprécier durant tout mon séjour en terre africaine du Mali, berceau de la Diatiguiya, non seulement l’accueil et la générosité de sa population, mais aussi la vitalité de sa fraternité à mon endroit.

Beaucoup de satisfaction enfin, car animé comme je le suis par le sentiment du devoir accompli après tant d’années à œuvrer pour le renforcement des liens séculaires qui unissent le Sénégal et le Mali.

*****

Mesdames Messieurs,

58 ans d’âge à l’échelle d’un pays, il est admis de dire que celui-ci est jeune. Mais pour un jeune Etat, le Sénégal n’en est pas moins mature et conscient de ses responsabilités au sein de la communauté internationale et à l’égard de son peuple.

En ce 04 avril 2018, jour de commémoration, moment de réjouissance et de partage, je voudrais jeter un coup d’œil sur le rétroviseur non pas pour évoquer un passé glorieux qu’un discours circonstancié ne saurait retracer, mais pour partager avec vous des faits récents qui renseignent de la bonne santé de ce pays qui est mien.

En politique étrangère, le passage du Sénégal en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies lui a permis l’année dernière de contribuer de manière significative à la promotion des idéaux des Nations Unies que sont la paix et la sécurité, la promotion et la protection des droits de l’homme mais aussi le développement économique et social.

S’engageant de manière résolue dans la prise en charge des questions internationales de l’heure, il s’est évertué à développer au sein de l’auguste organe des Nations Unies la thématique « Eau Paix et Sécurité » en donnant comme exemple les réussites de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

Sur le plan le plan économique, la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) et l’exécution satisfaisante du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) sont des indicateurs éloquents pour atteindre à l’horizon 2030, les principaux objectifs fixés pour l’émergence.

L’inauguration de l’Aéroport International Blaise Diagne, le 7 décembre 2017, ne fera que conforter cette tendance irréversible d’un Sénégal qui prend son envol.

A ces quelques exemples dans la bonne gouvernance économique vous me permettrez d’ajouter un acquis de taille qui relève de la bonne  gouvernance politique : je veux nommer l’élection dans notre Assemblée nationale pour la première fois de l’histoire, de députés représentant les sénégalais de l’extérieur.

Lors des élections législatives du 31 juillet dernier un pas qualitatif vers le parachèvement de notre modèle démocratique a été franchi avec l’élection à la représentation nationale de 15 hommes et femmes pour être la voix des sénégalais établis à l’étranger.

Ils seront appelés à parler et agir pour eux, défendre leurs intérêts, porter à la connaissance de l’hémicycle leurs préoccupations.

 Au-delà d’un sacerdoce, il s’agit là de la déclinaison d’une vision des plus hautes autorités nationales en vue de donner à la diaspora la véritable place qui est la sienne dans le développement du pays.

Est-il besoin de rappeler que la contribution de cette diaspora à l’économie nationale a dépassé l’aide publique au développement. C’est le lieu ici pour moi de rendre un vibrant hommage à l’honorable député Madame Marième Badiane élue au titre de la représentation des sénégalais du Mali.

Mes chers compatriotes,

La tenue d’élections libres, apaisées et transparentes est un des signes de la vitalité de notre démocratie. Le prochain scrutin présidentiel prévu dans moins d’un an sera un grand moment de respiration démocratique. C’est pourquoi, je voudrais à nouveau vous exhorter à vous inscrire sur les listes électorales pour accomplir votre devoir citoyen. A cet effet, une commission de révision exceptionnelle des listes électorales est présente au Mali jusqu’à la fin de ce mois d’Avril.

*****

Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Les relations qu’entretiennent le Sénégal et le Mali construites au fil de l’histoire ont aujourd’hui atteint un niveau d’excellence jamais égalé.

Cela reflète l’exemplarité des rapports qui existent fort heureusement entre nos deux Chefs d’Etat, son Excellence Monsieur Macky SALL et Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA.

Je suis un témoin privilégié de l’œuvre commune de construction inlassable de ces deux leaders pour l’avenir et la prospérité de leurs deux peuples.

Qu’il me soit dès lors permis d’exprimer mes sincères remerciements au Président de la République Ibrahim Boubacar Keita ainsi qu’à la première Dame pour leur soutien constant dans l’accomplissement de ma mission ici au Mali.

A ces remerciements j’associe particulièrement le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mon ami et frère Tieman Hubert Coulibaly. Personnellement, il s’est investi à rendre mon séjour agréable. Sous sa houlette, les services du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, avec compétence et courtoisie ont aidé, soutenu et orienté l’Ambassade.

Monsieur le Ministre, une telle sollicitude ne me surprend guère. Il s’agit d’un legs des pères fondateurs de nos deux pays qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes convictions. Car, le Sénégal et le Mali n’est- ce pas un seul peuple, ayant but unique et partageant la même foi.

La tenue prochaine de la 13ème Session de la Grande Commission mixte  de Coopération entre les deux pays à Dakar, sera un moment fort pour donner une nouvelle dimension à nos relations déjà excellentes.

Un jalon important dans ce sens a été posé dans la capitale malienne, les 14 et 15 décembre 2017, lors de la rencontre des experts pour l’amélioration des conditions de transport et de transit le long du corridor Dakar-Bamako.

Initiée par les comités nationaux de facilitation des transports et du transit routier inter-Etats suite à plusieurs difficultés notées tout au long du corridor, cette rencontre a permis la renégociation du Protocole d’accord du 02 avril 1993 relatif aux transports routiers entre le Gouvernement de la République du Sénégal et le Gouvernement de la République du Mali.

*****

Mesdames messieurs

Dans ce monde où la violence est loin d’être éradiquée, où l’obscurantisme et le radicalisme ont tendance à faire bouger les repères, il nous revient de rester fidèles à nos idéaux républicains et à notre esprit de tolérance, de dialogue et d’ouverture.

 Pendant l’année qui vient de s’écouler le peuple malien en posant et menant de manière sereine et démocratique le débat sur la réforme de la Constitution a démontré à la face du monde que ce qui unit ses différentes composantes est de loin plus important que ce qui pourrait les diviser.

De même, doute ne saurait effleurer ma conviction de voir ce même peuple debout comme un seul homme vaincre ce fléau des temps modernes, qui est le terrorisme international. Et je tiens devant vous à saluer au nom du Sénégal et des Sénégalais d’ici, la mémoire des innocents lâchement assassinés par ces bandits de grands chemins sans foi ni loi.

Aux cotés du Mali, mon Pays est résolument engagé à combattre ces forces du mal, ces mouvements criminels qui ne peuvent en rien se réclamer de l’Islam.

La réalité d’un tel engagement est illustrée par la présence de contingents sénégalais au sein de la Minusma à Bamako, Gao et Sévaré. Dans la capitale malienne, le Sénégal est le seul pays étranger à avoir déployé une Unité Spéciale d’Intervention de sa Gendarmerie Nationale dont la mission principale est la lutte contre le terrorisme.

Dans le même ordre d’idées, je voudrais réitérer le soutien de mon pays au gouvernement malien dans les efforts inlassables qu’il fournit pour la mise en œuvre de l’Accord d’Alger, et la tenue à bonne date du prochain scrutin présidentiel dans les meilleures conditions.

Sur ce dernier point, le gouvernement et le peuple malien ont fini de convaincre sur leurs capacités à relever pareil défi.

Je suis convaincu qu’ils ne failliront point.

*****

Mesdames Messieurs,

Chers invités

Je voudrais conclure mon propos en adressant, encore une fois, mes remerciements les plus sincères aux Autorités maliennes pour leur disponibilité et les efforts consentis afin de faciliter le séjour des Sénégalais au Mali.

Chers amis, je vous remercie de votre présence, ainsi que tous ceux qui ont œuvré au succès de cette fête : les forces de l’ordre, les différents partenaires, le personnel de l’Ambassade et de la Résidence.

Je vous souhaite, avec mon épouse une excellente soirée

Vive le Mali,

Vive le Sénégal,

Vive la fraternité sénégalo-malienne.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

 

 


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >