Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Ecole africaine d’art oratoire de Docteur Cheikh Diallo : un laboratoire de technicité dans la fabrication


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 9 Octobre 2017 || 59 partages || 0 commentaires

Ecole africaine d’art oratoire de Docteur Cheikh Diallo : un laboratoire de technicité dans la fabrication
On lui connaissait un commerce facile. On savait que Cheikh Diallo est devenu, depuis quelque temps, Docteur es Sciences politiques, Businessman du Savoir.

C’est, aussi, une évidence évidente de dire que l’homme, qui a fait ses premières gammes en journalisme, est doté d’une arme favorite : celle de parler simple, avec des phrases courtes. 

«20,4 mots en moyenne, quand la règle pour une communication optimale est de ne pas  dépasser 22 mots. Mieux, 87 des termes qu’il utilise appartiennent aux deux mille mots du français quotidien», pour paraphraser l’autre. 

Mais ce que beaucoup ignorent de lui, c’est que Dr Cheikh Diallo est devenu un laboratoire de technicité dans l’art d’enseigner la prise de parole en public. 

Directeur-fondateur de l’Ecole africaine d’art oratoire, Cheikh Diallo permet, de nos jours, aux leaders, aux managers, entre autres responsables d’entités étatiques ou privées, qui désirent être initiés aux techniques de la prise de parole en public, de ne plus avoir besoin d’avaler des milliers de kilomètres pour subir cette formation dans les Universités occidentales. 

Quand on est à Dakar, capitale sénégalaise, il suffit plutôt de se rendre sur la Voie de dégagement nord (Vdn), précisément à l’Ecole africaine d’art oratoire, qui jouxte le restaurant Good Rade (pub gratuite). 

Actusen.com a eu, en cette journée du 7 octobre 2017, la chance inouïe d’assister à un Cours magistral de haut vol délivré par Dr Cheikh Diallo et articulé autour de plusieurs Ateliers. 

Des différentes techniques de la parole (la devise, la répétition, la valse, métaphore, l’exagération, la rime…) à l’Atelier portant sur le Plan d’un discours, en passant par les diverses ouvertures possibles d’un discours et par l’Atelier axé sur «comment convaincre son public», le Docteur a illuminé son auditoire. Et ses apprenants, leaders dans leurs domaines d’activités respectifs, ont gémi de bonheur. 

Tous se sont pâmés devant sa maîtrise de la langue française, sa culture générale et surtout sa pédagogie, pardon son art, dans l’art d’enseigner la prise de parole en public. L’homme tient la vedette. 

Pantalon beige tombant sur des chaussures noires, costume bleu-clair, sur une chemine blanche frappée de rayures bleues, l’homme alterne croustillantes anecdotes, expériences personnelles, et exemples concrets de prises de parole en public par d’illustres Chefs d’Etat, d’éminents chefs d’entreprises, à travers les différents Continents. 

Impossible de ne pas lui prêter une oreille attentive. Faisant preuve d’une autorité parfaitement décontractée, Dr Cheikh Diallo, le type même de l’homme jovial, toge bien enfilée, une tonalité de la voix qui obéit à la teneur de chaque phrase, accroche son public. 

Les mots qu’il faut, pour faire tilt, il a l’art de bien accrocher son auditoire, déjà séduit par la pertinence de son Cours magistral. Dans une Salle aérée, tables et chaises aux normes standards, avec une sonorisation de rêve, Dr Cheikh Diallo est une fabrique de «gens de paroles». Qui, à la fin de leur Session intensive de formation, ne peuvent s’empêcher de gronder, tous, bingo ! 

Car après avoir été initiés aux techniques de la prise de parole dans l’Ecole africaine d’art oratoire, ils se sont rendus-compte qu’ils ont, maintenant, les attributs qui leur permettent de prononcer un discours en public. 

On comprend pourquoi les députés de la 13ème Législature seront en Séminaire chez Docteur Cheikh Diallo et pourquoi des managers venus de divers horizons, en Afrique, y font un tour 

Ceux qui ont la chance de suivre les enseignements dans cette Ecole de prestige, la première du genre au Sénégal, n’ont pas été déçus. Parce que tous ont le sentiment que, désormais, ils ont les instruments qui leur permettent de préparer un bon discours et de le prononcer. Sans trac, sans stress. Avec à la clé, la certitude d’accrocher leur auditoire et de passer leur message. 

Aussi, comprend-on pourquoi les députés de la 13ème Législature seront en Session intensive de soixante-douze heures pour un Séminaire politique, avec pour thème, “Être à la hauteur des attentes du peuple”. 

Et ce Séminaire, prévu les 10,11 et 12 Octobre ne sera qu’un pan d’une séries de formations que les parlementaires devront subir dans les locaux de l’Ecole africaine d’art oratoire. D’ailleurs, l’actuel ministre de la Justice, garde des Sceaux, Ismaéla Madior Fall, devra animer l’un des Ateliers en vue. 

Alors, l’on appréhende mieux les raisons pour lesquelles des managers et des leaders de divers domaines viennent de plusieurs pays d’Afrique pour subir, dans cet Institut, une formation dans la prise de parole en public. 

Ces Enseignants de poche qu’on retrouve à l’Ecole africaine d’art oratoire 

Composé d’universitaires, d’anciens ministres, de députés, de magistrats, de consultants, entre autres, le Corps professoral de l’Ecole africaine d’art oratoire dispense des Cours en techniques vocales et oratoires, techniques en présentation de projets, en développement personnel et leadership, en Training et Média-Training, pour ne citer que celles-ci. 

Parmi ces Professeurs, qui, dit-on, traînent des états de services irréprochables et qui sont dépeints comme des enseignants de poche (de rêve), figurent, entre autres, Me Pape Faye, Chef d’Ateliers, Maître de la parole, Professeur d’Art oratoire, metteur en scène ; Me Chanelle Kassa, Coach en communication, chef d’Atelier, Maître de la présentation ; Me Corinne Sicilia, Directrice pédagogique de l’Ecole africaine d’art oratoire, Coordinatrice internationale, médiatrice puis chargée des relations publiques et Directrice des centres socio-culturels Dienove, établie à Paris, Montréal et New-York. 

Autres intervenants dans cet Etablissement : Me Narriman Sadouni, Directrice pédagogique, Maître de la parole, capitalise une trentaine d’années d’expréience, formatrice et productrice radio, conférencière  et modératrice, experte des techniques d’amélioration de la voix ; Me Djibril Fofana, Doctorant en Science Politique, Chef Atelier Maître de l’Image. Avec une dizaine d’années dans le journaliste audiovisuel ; Me Roland Olivier Kyedrebeogo possède une quinzaine d’années d’expérience ; Me Meissa Mbaye, Me de la parole et de la scène… 

Actusen.com 


Dakarflash6



Nouveau commentaire :