Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Education - L'axe Sénégal/France et les USA pour éradiquer les abris


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 1 Mars 2018 || 41 partages || 0 commentaires

Education - L'axe Sénégal/France et les USA pour éradiquer les abris
 
Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a effectué une visite de travail toute la journée du lundi dernier dans la région de Sédhiou. Cette mission est consacrée à l’inauguration du Collège d’enseignement moyen (CEM) de Ndiama et le lancement des travaux de construction et d’équipement des écoles de Niandanki, de Faoune et de Boughary. Le ministre a rappelé la volonté manifeste du gouvernement du Sénégal à éradiquer les abris provisoires présentement au nombre de 1032 salles de classes. La coopération avec la France au travers du Projet d’amélioration de l’éducation de base en Casamance (PAEBCA) et avec le peuple américain via les collèges Matching sont les piliers de cette croisade contre la précarité en milieu scolaire.
 
La première étape de la visite du ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, dans la région de Sédhiou est consacrée à l’inauguration du Collège d’enseignement moyen (CEM) de Ndiama, entièrement construit et équipé dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et les Etats-Unis d’Amérique. Avec celui de Kaour, Niagha, Diattacounda et Simbandi Brassou, ils constituent le lot des cinq collèges Matching pour un financement global de 426 millions de F CFA.
 
A Ndiama, toutes les autorités et l’ensemble des familles d’acteurs du système éducatif ont salué l’opportunité et la qualité de ce joyau. Toutefois, nombreux sont ceux qui ont souhaité que ce collège soit érigé en centre secondaire d’examen du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM). Aussi ont-ils relevé les questions de l’adduction d’eau, le courant électrique, un personnel enseignant suffisant et la création d’un lycée. A toutes ces interpellations, le ministre Serigne Mbaye Thiam promet d’apporter des solutions immédiates, à l’exception de la création d’un lycée qui exige, selon lui, une étude préalable de faisabilité.
 
La deuxième étape est consacrée au lancement des travaux de construction et d’équipement d’infrastructures, déjà très avancés dans l’exécution, dans le cadre de la coopération avec la France. Il s’agit notamment de l’école élémentaire franco-arabe de Niandanki, des CEM de Faoune et de Boughary. Ces infrastructures sont engagées dans le cadre du Projet d’amélioration de l’éducation de base en Casamance (PAEBCA).
 
L’ambassadeur de la France au Sénégal, S.E Christophe Bigot, présent à la cérémonie a rassuré de l’accompagnement de son pays dans l’amélioration des offres éducatives mais aussi la création des opportunités de formation qualifiante en réponse, dit-il, aux demandes multiples d’emploi des jeunes. L’ensemble de ces différents projets et programmes visent à éradiquer les abris provisoires présentement estimés à 1032 salles de classes, 357 blocs administratifs, 151 blocs d’hygiène et 20.000 mètres linéaires de mûrs de clôture.
 
Enfin, les populations ont unanimement remercié l’inspecteur d’académie de Sédhiou, Cheikh Faye pour le sens de management avec lequel il a associé tous les segments de la société, les différentes familles d’acteurs, les notabilités religieuses et singulièrement Cheikh Sidya Dramé récemment promu ambassadeur de la paix par la Fédération pour la paix universelle, le président du Conseil départemental, Mouhamed Diaïté, le maire de Diaroumé, Karfa Samaté, et de bien d’autres.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :