Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Effondrement du viaduc de Gênes: "une erreur humaine"


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 16 Août 2018 || 97 partages || 0 commentaires

Effondrement du viaduc de Gênes: "une erreur humaine"
Après une inspection des lieux, le procureur général de Gênes, Francesco Cozzi, estime que la catastrophe est due à une erreur humaine, plutôt qu'à la fatalité. 

Le directeur de la société gérant le tronçon d'autoroute se défend en présentant des investissements réguliers dans l'entretien des routes. Il prétend qu'il ne connaissait pas le degré extrême de dangerosité de ce viaduc. 

Pour le procureur, l'enquête a déjà commencé. "Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour identifier les coupables". Une fois les recherches des victimes terminées, la justice analysera tous les aspects de la construction du pont, de la mise en œuvre à l'entretien. 

Des funérailles d'Etat
En hommage aux victimes de la catastrophe, des funérailles nationales auront lieu samedi 18 août, à 11h00. Le président de la République, Sergio Mattarella, pourrait se rendre sur les lieux. 

L'Italie observera aussi une journée de deuil national samedi.

Les maisons sous le pont
Le Ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini a déclaré sur Twitter que les maisons sous le pont ont été évacuées et qu'elles seront toutes démolies. "La mission du gouvernement est de fournir un nouveau logement à tous les évacués, dans l'année". 634 personnes sont concernées. 

Les recherches se poursuivent
Le lourd bilan n'a pas évolué dans la nuit: 39 morts et 16 blessés, dont neuf se trouvent encore dans un état grave. Mais il reste probablement des véhicules et des passagers bloqués dans les amas de bétons et de ferrailles. "Cette nuit, on n'a pas eu de chance, on n'a trouvé personne", Emanuele Gissi, un responsable des pompiers sur place. 

"Nous cherchons toujours des cavités qui puissent héberger des personnes, vivantes ou pas". "On essaie de couper les grands morceaux de béton qui sont tombés du pont, et après on les déplace avec les grues et on envoie des chiens de recherche, puis notre personnel s'il y a des signes positifs", a-t-il expliqué. 

"Ce type de travail est dangereux parce que les décombres sont instables", de même que la partie du pont qui est encore debout, a précisé le pompier. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >