Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Election 2019 : Le soutien de Tivaouane profitera-t-il à Macky Sall ?


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 25 Septembre 2018 || 326 partages || 0 commentaires

 

A quelques encablures de l’élection présidentielle, le pouvoir spirituel semble définitivement avoir fait allégeance au pouvoir temporel. Les déclarations des marabouts, faisant acte de soutien au président Macky Sall suscitent beaucoup de réactions chez le peuple dont ils portent la voix.

 
 

Il n’est plus besoin de démontrer que politique et religion sont indissociables dans la vie actuelle de la nation. Les chefs religieux, côtoyés par les fidèles et courtisés par les politiques, font office de ponts, de traits d’union entre les administrateurs et les administrés et, par-dessus le marché, de régulateurs sociaux. Ainsi leur équidistance des chapelles politiques apparaît-elle comme une nécessité et un préalable pour assurer ce rôle qui leur est assigné. Jusqu’à un passé récent, les choses se passaient plutôt dans les normes longtemps établies (du moins sociologiquement). Mais depuis quelques temps, avec le choix assumé de certains chefs religieux de Tivaone de se ranger du côté du pouvoir (c’est leur droit de soutenir le président), la situation est à la renverse et certains n’hésitent pas à taxer ces positions de « partisanes » et « complices » face à la souffrance du peuple.

Les tidianes hostiles au ndigueul en politique

Les adeptes de Tivaone ont toujours eu du mal à se conformer à la consigne de vote. Lors des échéances passées, notamment en 2000 par exemple où le soutien était exprimé à Abdou Diouf, les talibés ont prouvé que la liberté de choix est une responsabilité individuelle qu’il faut assumer compte non tenu des recommandations des marabouts envers qui ils estiment pourtant une dévotion totale. C’est ainsi qu’il faut comprendre le tollé qui a accompagné a déclaration récente du Porte-parole de la confrérie, en l’occurrence Serigne Pape Malick Sy, réaffirmant le soutien de Tivaone à Macky Sall pour des raisons qu’il ne s’est pas abstenu à donner. Ce qu’il ne faudrait pas refuser, à moins d’être un tyran, c’est que le porte-parole et d’autres qui se reconnaissent à travers ses déclarations ont le droit absolu de soutenir tel ou tel pourvu que ce soit à titre purement personnel. Heureusement que très sage comme d’habitude, Serigne Pape Malick a été limpide dans son discours et ne s’est pas permis de donner une consigne.

La réaction de Serigne Mansour Sy Djamil, lors d’un rassemblement à Guédiawaye le dimanche passé, est d’une pertinence inouïe puisqu’elle permet aux observateurs perspicaces de sentir ce parfum de « malaise » qui naîtrait de ces positions opposées. C’est tout naturel que le leader de « Bess Du Niakk », en tant que chef de parti et pour les intérêts de sa formation politique, montre que cette déclaration de soutien ne lui concerne ni de près ni de loin. Cela d’autant plus que ni lui ni Serigne Moustapha Sy, le guide des Moustarchidines et du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) n’ont eu à réclamer le vote de Tivaone dont ils sont pourtant des plus illustres fils. Le contre-pied qu’a pris Serigne Mansour Sy Djamil en annonçant une surprise à Macky au soir de l’élection malgré ce soutien déclaré attise le feu de la division (au moins sur le plan politique) qui couvait pendant longtemps dans la famille de Maodo jamais aussi divisée sur la question. Ainsi, les politiciens auront réussi le pari du « diviser pour régner ».

Et les chances de Macky dans tout ça ?

La consigne de vote, même si elle était clairement exprimée en sa faveur, ne profitera pas à Macky Sall à 100%. Les raisons sont nombreuses et il pourrait même en naître un effet boomerang si l’on sait que les fidèles pour la plupart sont hostiles à la consigne quand cela sort du domaine purement religieux et confessionnel. Il importe ici de rappeler la déclaration très commentée de Serigne Abdou Aziz Al’amiin qui, à l’occasion du Maouloud 2013, portraiturait les talibés tidianes ainsi : « le talibé tidiane est indiscipliné. Il ne suit pas les recommandations de son marabout ». L’ancien porte-parole allait même jusqu’à établir une comparaison avec « le talibé mouride [qui] est plus discipliné [car] il suit à la lettre tout ce que sa confrérie dit et est plus déterminé ».

Ce portrait dressé à l’endroit des talibés tidianes est éloquent et juste. Rares sont en effet ceux qui s’exécutent sans se poser des questions et ce, même quand la consigne est purement d’ordre confessionnel. En Février 2012, faut-il le rappeler, certains talibés avaient fait montre d’une indiscipline caractérisée en prenant « en otage » le ministre de l’intérieur Ousmane Ngom qui allait s’expliquer et s’excuser après qu’une grenade lacrymogène a été lancée à la zawiya Elhadji Malick Sy de Dakar. Le porte-parole d’alors révélait qu’il fut obligé, après moult avertissements et recommandations de vider les lieux en vain, de demander au ministre d’user de la méthode forte pour se frayer un chemin. Voilà tout le sens de son portrait qui en appelait au sens de la discipline et de l’engagement de la part des talibés.

Donc, le sentier reste énorme pour Macky Sall malgré l’importance de la déclaration de Serigne Pape Malick Sy qui vient se greffer à celle du Khalif Général Serigne Mbaye Sy Mansour lors du Maouloud passé. Certes ses réalisations pourraient lui suffire pour gagner la ville sainte et même tout le département. Mais, une voix autorisée comme celle d’un porte-parole magnifiant son œuvre et lui assurant son soutien ne peut qu’être bénéfique. Par contre l’effet inverse que cela pourrait produire ne sera pas attendu à Tivaone mais ailleurs où des familles religieuses, tout aussi influentes, ne se voient pas dans la politique du successeur de Wade. Gagner Tivaone semble être dans la poche (si elle n’est pas « trouée comme le prédit Djamil) mais l’avenir est un bien assez complexe sentier et la politique une science tout à fait inexacte. Il faudra attendre la sortie de Serigne Moustapha Sy, qui ne mâche jamais ses mots, pour pouvoir jauger l’ampleur de la « division » qui commence à inquiéter bon nombre de talibés de quelques bords que ce soit.

Ababacar GAYE


DakarFlash3



Nouveau commentaire :