Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Environ 22.000 Nigérians ont disparu dans le conflit avec Boko Haram


Près de 22.000 Nigérians ont été signalés comme disparus depuis le début de l'insurrection de Boko Haram il y a 10 ans, a indiqué jeudi le Comité international de la Croix-Rouge. Jamais l'institution n'avait enregistré un nombre aussi élevé de personnes disparues dans un seul pays, alerte-t-elle.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 12 Septembre 2019 || 58 partages || 0 commentaires

 

"Les familles sont les principales victimes de la guerre qui secoue le nord-est du Nigeria depuis dix ans. Un grand nombre d'entre elles ont été dispersées par les combats. Des enfants sont tués ou mutilés par les bombes. Les structures de santé sont attaquées sans état d'âme et les maisons et les biens des habitants détruits", a déploré dans un communiqué le président du CICR, Peter Maurer, qui revient d'une visite de cinq jours sur place.

Environ 60% des disparus étaient mineurs au moment où on a perdu leur trace, "ce qui signifie que des milliers de parents ignorent où se trouvent leurs enfants et s'ils sont encore en vie", souligne le CICR.

Dix ans d’insurrection

"En coopération avec la Croix-Rouge du Nigeria et d'autres Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de la région, le CICR s'efforce de localiser les personnes disparues par différents moyens (affichage de photos, appel de noms ou porte-à-porte dans les camps de déplacés et les communautés). Depuis que le CICR a ouvert ses premiers dossiers en 2013, seuls 367 cas ont pu être résolus, ce qui montre bien à quel point il est difficile de retrouver les personnes disparues et de les remettre en contact avec leur famille au Nigeria", regrette l'organisation humanitaire. "En effet, de vastes zones du nord-est du pays restent totalement hors d'atteinte des organisations humanitaires. Beaucoup d'habitants ont en outre été déplacés par les combats à de multiples reprises, ce qui rend les recherches d'autant plus complexes.”


DakarFlash3



Nouveau commentaire :