Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Etats-Unis : spectaculaire perquisition chez l'avocat personnel de Donald Trump


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 10 Avril 2018 || 63 partages || 0 commentaires

 

L’enquête sur une présumée relation sexuelle entre le président américain Donald Trump et une actrice de film pornographique a pris une tournure inattendue avec la perquisition du FBI dans les bureaux de l’avocat personnel de Donald Trump.

Les bureaux de Michael Cohen, fidèle défenseur de Donald Trump, passés au crible par le FBI ce lundi. L’homme qui a été l’un des porte-parole du président américain lors de sa campagne victorieuse de 2016 fait l’objet d’une enquête après avoir admis en janvier avoir versé 130 000 dollars à une actrice de films X pour taire une liaison présumée avec le président.

Cette perquisition a été lancée “en partie à la demande” du procureur spécial Robert Mueller qui enquête sur l’ingérence russe dans l‘élection présidentielle américaine, selon l’avocat de M. Cohen, Stephen Ryan.

Le mandat de perquisition pour le bureau de Michael Cohen a été demandé par un procureur nommé par le président et approuvé par un juge. Ce n'est pas une chasse aux sorcières. C'est la loi

Mais dans le camp de l’avocat, avec en première ligne Donald Trump, on dénonce une méthode “inappropriée” qui a débouché sur “la saisie inutile de communications confidentielles avocat-client” par la police fédérale, a déploré l’avocat de M. Cohen.

Lundi, le président américain a lui aussi laissé éclater sa colère alors qu’il tenait une réunion avec les principaux dirigeants militaires sur le dossier syrien.

“C’est une honte ! C’est une véritable honte ! C’est une attaque contre notre pays”, a-t-il tancé. “Nous parlons de Syrie, nous parlons de choses sérieuses, et j’ai cette chasse aux sorcières (…) depuis plus de 12 mois, vous pouvez même dire qu’elle a commencé le jour où j’ai gagné la nomination”, a ajouté le locataire de la Maison Blanche.

Un argument qui passe mal auprès des démocrates américains. “Le mandat de perquisition pour le bureau de Michael Cohen a été demandé par un procureur nommé par le président et approuvé par un juge. Ce n’est pas une chasse aux sorcières. C’est la loi”, a rétorqué sur son compte Twitter Adam Schiff, député démocrate, membre de la commission sur le renseignement de la Chambre des représentants.

La relation entre Stormy Daniels, l’actrice de films pornographiques et Donald Trump remonterait à 2006, alors qu’il était déjà marié à son épouse actuelle Melania. En 2016, dans le courant de la campagne électorale, Michael Cohen a donc signé un accord de confidentialité pour faire taire cette présumée relation.

Mais à l’en croire, les 130 000 dollars proviendraient de ses propres fonds et non de l’argent de la campagne. Quant à Donald Trump, il a assuré ne pas être au courant du versement de cette somme. L’actrice, elle, entend tout simplement révoquer cet accord de confidentialité, estimant qu’il n’a jamais été ratifié par le président.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :