Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

ExclusivitéLe Parquet de Francfort enquête sur Fraport soupçonnée d’avoir soudoyé un ou des fonctionnaire (s) sénégalais pour gérer l’exploitation de l’AIBD


C’est une bombe qui s’abat de plein fouet sur Dakar ! En effet, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées que Fraport est soupçonnée d’avoir soudoyé un ou des fonctionnaires sénégalais pour obtenir un appel d’offres pour l’exploitation de l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 14 Décembre 2017 || 71 partages || 0 commentaires

Même si, pour le moment, Actusen.com ignore l’identité du ou des présumé (s) fonctionnaire sénégalais mis en cause par l’enquête des procureurs de Francfort, il n’en demeure pas moins que Fraport a accepté de coopérer avec les Procureurs allemands qui mènent l’enquête, mais a refusé de commenter les détails.

 

Ces derniers selon toujours les sources de Actusen.com, ont effectué une descente dans les bureaux de l’exploitant de l’Aéroport de Francfort, Fraport, et les locaux de son personnel, dans la perspective d’éclairer les pans d’ombres, qui entourent cette corruption présumée au Sénégal.

 

Les Autorités allemandes ont travaillé sur la base de documents exclusifs révélés, il y a quelques semaines, par le journal Libération de Cheikh Mbacké Guissé

 

L’affaire est tellement prise au sérieux en Allemagne qu’elle a fait les choux gras du journal qui a le plus gros tirage dans ce pays. Affaire à suivre. Mais selon toujours les sources de Actusen.com, les Autorités allemandes ont travaillé sur la base de documents exclusifs révélés, il y a quelques semaines, par le journal Libération, coaché par le Directeur de Publication, Cheikh Mbacké Guissé.

 

Pour rappel, la gestion de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) a été confiée à Fraport Sénégal. Avant que la Société allemande n’ait saisi les autorités étatiques pour les informer de leur décision de se retirer de la gestion de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass. Prétextant une non-rentabilité de l’infrastructure aéroportuaire.

 

Aussi, il urge de rappeler dans le contrat initial qui le liait au Sénégal, Fraport détenait 75% du capital de l’aéroport et les 25% revenaient à l’Etat.

 

Mais avec l’avènement de Macky Sall, les deux parties ont mené de longues négociations, pour aboutir à la répartition de l’actionnariat qui s’est faite avec 51% de l’aéroport qui sont allés à Fraport Sénégal contre 49% pour l’Etat sénégalais.

 

 Les parts de l’Etat ont été réparties entre le Fonds souverain d’investissement (Fonsis) pour 20% et Aibd Sa pour 29%.

Actusen


Dakarflash6



Nouveau commentaire :