Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Fonds de la Caisse d'avance : les "bénéficiaires" lavent à grande eau Khalifa Sall


Si cela ne tenait qu'aux témoins cités par les avocats de la défense, Khalifa sall ne passerait pas un jour de plus en prison. Des conseillers municipaux de la ville de Dakar en passant par certaines autorités politiques sans compter les citoyens " lambda", ils ont tous témoigné des œuvres sociales que l’édile de Dakar faisait avec les "fonds" de la caisse.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 10 Février 2018 || 70 partages || 0 commentaires

Fonds de la Caisse d'avance : les "bénéficiaires" lavent à grande eau Khalifa Sall
Depuis le début de la procédure, le premier magistrat de la ville de Dakar déclare que «les fonds de la caisse d'avance sont des fonds politiques" et "qu’ils ont toujours profité aux dakarois et dakaroises". Les témoins qui se sont succédé hier vendredi à la barre du tribunal correctionnel, l’ont confirmé. Certains avec des preuves à l’appui. 

" J’ai été maire de la commune de Fass- Gueule Tapée- Colobane entre 2009 et 2014 et je connais bien l'existence de ces fonds politiques à la ville de Dakar. Quand il m'arrivait de recevoir dans mon bureau des demandes de prises en charge des malades souffrant du cancer et l'hémodialyse. Je les soumettais au maire de Dakar, Khalifa Sall. 

Et ce dernier accédait à mes sollicitations avec ces fonds. Je ne peux compter combien de fois, il a eu à le faire pour mes administrés qui étaient en situation de détresse car les fonds sont destinés à venir en aide aux nécessiteux
", déclare l’ancien députée du Pds, Seynabou Wade, par ailleurs membre du parti Convergence démocratique Bokk Gis Gis. 

Lui emboîtant le pas, Fatoumata Gassama, conseillère à la ville de Dakar soutient que les fonds politiques existent dans la nomenclature budgétaire de leur mairie. "Car ils permettent d'aider les dakarois en difficulté. Parfois ces derniers passent par nous les conseillers, pour voir le maire ou bien déposent leurs demandes directement dans son cabinet. Avant d'être conseillère municipale à la ville aussi, je savais que les fonds existent car j'ai travaillé dans le cabinet du Ministre Cheikh Bamba Dieye en 2012", témoigne-t-elle. 

Mamadou Mbaye : " Grand Yoff a comme 1er problème la pauvreté, 2e problème pauvreté, 3e problème inondation, 4e problème inondation". 

Enseignant à la retraite, le vieux Mamadou Mbaye, un ami d'enfance du maire de Dakar, de poursuivre : « J'habite à Grand-Yoff et je connais Khalifa Sall depuis mon enfance jusqu'à mon troisième âge. Qui connaît Grand Yoff sait qu'il a comme 1er problème la pauvreté, 2e problème la pauvreté, 3e problème inondation, 4e problème inondation. Pour vous dire que Khalifa Sall faisaient des oeuvres sociales avec ces fonds, plus particulièrement à Grand-Yoff. J'ai étais conseiller municipal et ces fonds sont logés dans le cabinet du maire pour répondre aux sollicitations des gens qui sont dans la besoin

Même argument pour Cheikh Tidiane Souaré pour qui, sur les 63 mosquées que comptent Grand-Yoff, 50 ont eu des panneaux solaires grâces à khalifa Sall. "Je suis un cousin de khalifa Sall.Je suis membre d'une association des ressortissants de Keur Momar Sarr. Les demandes d'aide des foyers religieux de ladite localité, passaient le plus souvent entre mes mains lorsqu'ils préparent des "Gamou". En plus des enveloppes que le maire me remettait à cet effet, il nous aidait aussi à organiser des consultations gratuites dans notre localité. Il mettait à notre disposition des voitures, des médecins et des médicaments...", soutient-il. 

Il ajoute :" A Grand-Yoff aussi, beaucoup de mosquées avaient du mal à s'acquitter correctement du paiement de leurs factures d'électricité. Lorsque je lui ai soumis ce problème, il m'a dit comme il ne peut pas assurer le paiement des factures à chaque fois, il va leur trouver des panneaux solaires. Ainsi, sur les 63 mosquées que comptent Grand-Yoff, 50 ont disposé de panneaux solaires grâce à kahlifa Sall.....






Leral

Dakarflash6



Nouveau commentaire :