Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

France 2 montre Poutine en "chasseur de tigre", la chaîne s'excuse pour son erreur


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 14 Août 2018 || 95 partages || 0 commentaires

France 2 montre Poutine en "chasseur de tigre", la chaîne s'excuse pour son erreur

Vendredi soir, le journal de 20 heures de France 2 a affirmé photo à l'appui que le président russe Vladimir Poutine était un chasseur de tigre. Sauf que sur l'image présentée, le président russe participait en fait à une expédition dans le cadre d'un programme de sauvegarde des tigres de Sibérie.

"C'est de loin Vladimir Poutine qui épate le plus la galerie: chasse au tigre en Sibérie, plongée dans les eaux glacées du lac Baïkal. Avec le maître du Kremlin, la propagande ne prend jamais de congés", expliquait la journaliste Valérie Astruc dans un sujet consacré aux vacances des chefs d'État devant une photo de Poutine, assis en tenue de chasse posant la main sur un félin qui semble mort. 

Ce lundi, RT France, apparenté au controversé média russe, a interpellé  la chaîne publique française sur Twitter. L'erreur a également été repéré par Checknews, le site de "factchecking" du journal français Libération. Celui-ci ajoute que la rédaction de France 2 avait commis la même erreur en 2013.
Julien Bugier, présentateur du 20 heures lundi soir, a reconnu la fausse information en fin de journal. Tandis que sur Facebook, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé une "propagande anti russe la plus grossiere mitonnée par un groupe de faussaires".

La photo serait une mise en scène
Checknews précise en outre le contexte de la photo. Poutine, qui se présente comme un grand défenseur des tigres de Sibérie, était venu observer en ce jour de 2008 le travail des chercheurs dans la réserve naturelle d'Ussuri. A l'époque, les médias russes avaient affirmé que c'est le président lui-même qui avait endormi d'un tir au pistolet tranquillisant l'animal qui s'était échappé du piège tendu par l'équipe de scientifiques. 

Une version contredite par les défenseurs des animaux qui crièrent à la supercherie. Selon eux, l'animal, qui serait mort trois jours plus tard à cause des tranquillisants, avait tout simplement été amené d'un zoo situé à quelques centaines de kilomètres de là. Et Serga, le tigre dont les médias continuaient de donner des nouvelles, ne serait qu'un tigre de substitution, toujours selon les défenseurs de l'environnement russes.
 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >