Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

France - Afrique: Une nouvelle génération est en Marche


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 22 Novembre 2017 || 116 partages || 0 commentaires

France - Afrique: Une nouvelle génération est en Marche
Monsieur le Président de la République, 

C’est un grand honneur pour moi de vous écrire ce message. Ce moment où pointe  à l’horizon, l’espoir de voir les liens entre l’Europe et l’Afrique  se raffermir, se consolider et se renforcer. Puisse mon message contribuer grâce à votre apport, à celui de votre gouvernement, à l’Europe toute entière et au continent africain, un monde de paix, de justice et de bien-être pour tous. Permettez-  moi de vous rendre un hommage mérité pour votre ferme volonté, votre audace et votre action énergétique qui vous ont permis d’accéder à la magistrature suprême. 

C’était un défi pour nous les africains de vous aider à gagner les élections présidentielles, et ce défi doit être encore relevé tout au long de votre parcours politique, pour éviter qu’il puisse y avoir un doute sur la capacité qui est la nôtre, qui est la vôtre de réussir votre mission. Puis, c’était un défi au sens des conclusions que vous pourriez produire pour la France toute entière et pour marquer nos engagements et en particulier, votre engagement pour la France et pour l’Afrique. 

Monsieur le Président de la République, vous êtes une chance pour la France car en seulement quelques mois, vous avez su poser des actes très concrets allant vers le redressement de la France mais je dois vous rappeler, que ce problème de l’immigration n’a jamais été le vœu des africains. Comment accepter qu’il puisse y avoir encore des formes d’esclavages et à travers des trafics organisés dans les pays africains qui sont tous dans le chao, par des manipulateurs sans scrupules, souvent liés aux terroristes, comment accepter qu’il y ait autant de malheurs qui s’abattent sur des familles entières, avec des jeunes africains qui meurent noyés dans la méditerranée ? Nous ne pouvons donc plus accepter que, beaucoup de jeunes africains, le seul horizon soit de quitter le continent pour rejoindre l’Europe, voilà pourquoi Monsieur le Président de la République, vous devez vous unir et consacrer vos efforts pour la croissance et le développement de l’Afrique. C’est un défi majeur pour le continent africain mais aussi pour l’Europe, car il faut que ces jeunes africains qui arrivent, puissent se former, il faut qu’ils puissent se voir de millions d’emplois qu’ils attendent dans leur pays pour décider de leur avenir, il faut qu’ils aient cet espoir de vivre dans leur pays, de le développer et de participer pleinement à son destin. Nous avons tous servi nos pays depuis nos très jeunes âges avec naïveté et confiance, avec croyance et espérance et même au-delà de nos capacités, avec force et détermination. Mais c’est vraiment dommage que nos dirigeants ne sont pas assez responsables pour participer pleinement au développement de l’Afrique. 

« Investir pour les générations futures » est un concept qui met en évidence la jeunesse et son devenir dans un monde en perpétuelle mutation, il met aussi en exergue la place de la jeunesse en tant qu’acteur principal et moteur de développement pour une Afrique meilleure et débarrassée des tares qui retardent son progrès et sa prospérité. 

Monsieur le Président de la République, Qui a sauvé l’Europe ? C’est l’Afrique ! On en parle peu, on en parle si peu que nous ne pouvons pas nous être complices de ce silence ingrat. Si l’Europe, les Etats unis…. ne peuvent pas chanter nos louanges, nous avons au moins nous les africains, le devoir de dire que nos pères furent très courageux et que nos anciens combattants ont sauvé l’Europe et finalement ont permis au monde de se débarrasser du nazisme. 
La traite des noires fût un des plus grands génocides que l’humanité n’ait jamais connu. Certains négriers avaient des rapports avec de jeunes filles esclaves et quand l’on constatait la jeune fille en grossesse, elle était mise en liberté à Gorée ou à Saint Louis du Sénégal, en 1815, lors du congrès de Viennes, quand Gorée et Saint Louis furent rendus à la France, ces métisses issus de pères blancs et de mères noires jouissaient du droit de citoyen français, voyez donc que c’était un intérêt chez les jeunes filles de se donner aux négriers pour être libre, en somme pour ces jeunes filles, c’était leur seule voie du salut. 

Je vous rappelle Monsieur le Président le refrain dans l’hymne nationale « La Marseillaise » 

Entendez-vous dans nos campagnes 
Mugir ces féroces soldats ? 
Ils viennent jusque dans vos bras, 
Egorger vos fils et vos compagnes, 
Aux armes, citoyens, formez vos bataillons 
Marchons, marchons, 
Qu’un sang impur, 
Abreuve nos sillons….. 
Alors, 
Qui étaient ces compagnes ? C’était les africains, nos grands-pères….. 
Qui étaient ces citoyens ? C’était les africains, nos grands-pères….
 

Mahib Hane
President "Jeunesse engagée " pour une nouvelle Afrique

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Juin 2018 - 13:16 48 h de grève à l’Hôpital Abass Ndao