Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Francophonie : grincements de dents en Afrique face à l'interventionnisme de Paris


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 11 Octobre 2018 || 32 partages || 0 commentaires

 

Les pays francophones africains se sont officiellement rangés comme un seul homme derrière la candidature de la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, à la tête de la Francophonie, mais l’activisme de Paris et de Kigali suscite des aigreurs, selon des analystes.

Lors de son dernier sommet, en juillet à Nouakchott, l’Union africaine (UA), présidée par le Rwandais Paul Kagame, a demandé à tous ses membres appartenant à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) de soutenir la candidature rwandaise, alors que près de 60 % des locuteurs du français vivent en Afrique.

Cette candidature, face à la Canadienne Michaëlle Jean, première femme et première non-Africaine à accéder à cette fonction, au sommet de l’OIF en 2014 à Dakar, a été officialisée en mai à Paris, à l’occasion d’une visite de M. Kagame à son homologue français Emmanuel Macron.

 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >