Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Gambie : Le Directeur du Réveil Islamique appelle les foyers religieux sénégalais à "une médiation préventive"


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 26 Décembre 2016 || 7 partages || 0 commentaires

Fadel Guèye, Directeur de publication du Magazine le "Réveil islamique" ayant représenté le Sénégal dans les plus grandes rencontres internationales sur les questions liées à l'avenir de la Oumma, appelle les foyers religieux du Sénégal à s'impliquer, d’urgence, dans la crise gambienne par une médiation préventive.  
Selon lui, une personne comme le président Yaya Jammeh qui n'a pas toujours été en odeur de sainteté avec les chancelleries occidentales serait plus sensible à la diplomatie du type religieux qu'aux menaces et autres injonctions de la communauté internationale. Fadel Guèye note que l'on a entendu plusieurs fois le président Jammeh évoquer la nature exemplaire de ses relations avec les familles et autorités religieuses de notre pays citant le Khalife Général des Mourides -lors de son entretien avec le journal "direct infos"- Serigne Sidi Moukhtar Mbacké dont il à sollicité les prières pour que la paix et la stabilité s'installent en Gambie.  
Auparavant, note M. Guèye, le président élu Mr Adama Barrow, lui aussi, annonçait que la première visite qu’il effectuera après son installation sera pour le Sénégal et qu'il saisira cette occasion pour rendre visite au Guide suprême des Mourides.  
Ce sont là, pour Fadel Guèye, autant d’atouts en faveur d'une médiation réussie des guides religieux sénégalais pour que ce pays frère auquel aussi bien l'histoire que la géographie nous lie si étroitement ne bascule dans la violence. Il souligne qu'aussi bien Tivaouane, Kaolack, Ndiassane, Yoff que Touba entretiennent d'excellentes relations avec le gouvernement et le peuple gambiens. 
Pour le fondateur d'Al-Sahwa, il faudra, d’abord, épuiser toutes les voies du dialogue avant de prendre le risque lourd d'une éventuelle intervention militaire qui plongerait davantage notre sous-région déjà affaibli par la crise malienne dans une instabilité.  
Il estime enfin qu'une intervention militaire intensifiant la présence d’armées étrangères sur notre sol de manière indéfinie sera lourde de conséquences pour l'avenir du Sénégal et de la Gambie; ce qui devrait nous faire méditer le cas de la déstabilisation de la Libye avec les fâcheuses conséquences qui s'en sont suivies.

DakarFlash1



Nouveau commentaire :