Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Guinée équatoriale : un opposant demande le départ du gouvernement en plein dialogue


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 18 Juillet 2018 || 59 partages || 0 commentaires

 

Un dirigeant de l’opposition en Guinée équatoriale a réclamé, mardi, en plein “dialogue national” à Malabo, la démission du gouvernement qui n’a pas respecté la promesse du président Teodoro Obiang Nguema de libérer les prisonniers politiques.

“Ce gouvernement est incapable d’appliquer et de respecter les lois, il doit démissionner”, a déclaré au deuxième jour du “dialogue national” Andres Esono Ondo, secrétaire général de Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), deuxième parti d’opposition de Guinée équatoriale.

Il a noté que “treize jours après” un décret présidentiel du 4 juillet portant sur une amnistie totale des prisonniers politiques, “aucun n’a été libéré”.

“Le gouvernement est parfaitement légitime”, a rétorqué Eugenio Nze Obiang, ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement. “Et ce n’est pas à ce forum (du dialogue national) que sa continuité doit être questionnée”.

M. Nze Obiang a ensuite assuré à l’AFP que “le gouvernement a instruit au parquet (…) qu’il appelle les personnalités judiciaires indiquées pour libérer les bénéficiaires de cette amnistie”.

A la surprise générale, le président avait décrété, le 4 juillet, avant l’ouverture du “dialogue politique”, une “amnistie totale” en faveur de tous les prisonniers politiques et de tous les opposants condamnés ou interdits d’activité.

Cette amnistie était l’une des principales conditions posées par l’opposition de l’intérieur et de la diaspora pour prendre part à ce dialogue national.

En 2014, le pouvoir avait également annoncé une amnistie mais tous les prisonniers n’avaient pas été libérés, selon Amnesty International.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >