Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Il accuse sa femme d’avoir envoyé des photos nues à… la bastonne et emporte ses 2 millions


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 12 Février 2018 || 156 partages || 1 commentaires

Il accuse sa femme d’avoir envoyé des photos nues à… la bastonne et emporte ses 2 millions
Abdoulaye Diagne, né le 17 mars 1968, marié et père de 3 enfants, a été attrait devant la barre du tribunal des flagrants de Dakar pour les faits de coups et blessures volontaires, menace de mort et voie de fait. Interrogé à la barre, il a reconnu les faits de coups et blessures volontaires mais rejette l’accusation d’abus de confiance.
Tout commence lors du retour d’une soirée, les deux conjoints se sont violemment affrontés. Le mari a bastonné sa femme. Celle-ci, munie d’un certificat médical porte plainte, non seulement pour coups et blessures volontaires, menace de mort et voie de fait, mais aussi pour abus de confiance.
La dame selon ses propos, avait remise avant les faits, à Abdoulaye Diagne, 2 millions de F Cfa, argent mobilisé pour l’achat d’une voiture. Il se trouve que son conjoint a dilapidé l’argent.
« Elle voulait une voiture « X5 » et je lui avais promis de la lui offrir. Elle m’avait remis l’argent de son propre gré. Je l’ai frappée et injuriée sous le coup de la colère car on était ivres tous les deux. L’argent remis était un cadeau » reconnait Abdoulaye Diagne.
Toujours dans sa narration il a accusé sa femme d’avoir envoyé des photos nues à un homme, objet de son courroux.
La partie civile, sa femme, a déclaré que son mari la frappait devant son enfant et sa bonne. Il a même envoyé ses photos dénudées à sa mère. Elle a réclamé la somme de 1 million pour les dommages et intérêts.
Le procureur a requis une peine de 1 mois ferme à l’encontre du mari. Selon lui les faits sont constants.
La défense a plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale, compte tenu de la sensibilité de l’affaire qui concerne un couple. Le mari a agi sous l’emprise de la colère, a-t-elle ajouté.
Le tribunal après délibéré, a relaxé Abdoulaye Diagne, du délit d’abus de confiance et l’a condamné à payer une amende de 100 mille Francs et d’allouer à sa femme une somme 500 mille F Cfa, à titre de réparation.

DAKARACTU


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 13/02/2018 02:12
Si un homme lève la main et frappe sa femme, celle-ci devra de suite rendre le tablier. Si elle reste sous le même toit, son honneur et sa dignité seront toujours bafoués.
Alors, chères soeurs, ne vous accrochez pas au bien matériel et au confort.
Si le mari tabasse, c'est la fin de l'Amour et l'heure de quitter le domicile conjugal.
N'hésitez plus à fournir un certificat médical et à aller au tribunal. Ne vous laissez plus maltraiter et vous couvrir de honte. Défendez - vous !

Nouveau commentaire :