Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Incidents de Guet-Ndar : les « regrets » des présidents sénégalais et mauritanien


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 10 Février 2018 || 46 partages || 0 commentaires

 
Le président Macky Sall et son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz ont, conjointement, animé une conférence de presse, vendredi soir, à Nouakchott. Cela, pour partager avec leurs peuples respectifs les perspectives dégagées pour une répartition équitable des ressources halieutiques. 

C’est ainsi que les deux chefs d’Etat ont "exprimé leurs vifs regrets" suite à l’incident ayant entraîné la mort accidentelle d’un pêcheur sénégalais sur les côtes mauritaniennes et déploré les saccages contre des commerces de Mauritaniens à Saint-Louis. 

Toujours au cours de ce face-à-face avec les journalistes, le président Macky Sall, cité par l’Agence de presse sénégalaise (Aps), a salué le fait que le gouvernement mauritanien ait accepté "souverainement" d’augmenter des possibilités de pêche pour les pêcheurs sénégalais dans un "respect de la durabilité, des conditions d’exploitation de la ressource". 

"Nous n’avons pas de difficultés par rapport à cette question. Nos préoccupations telles que posées par les pêcheurs ont été rapportées", a, selon notre source, fait savoir le président sénégalais. 

Et Macky Sall d’ajouter que les deux ministres en charge de la pêche sont en train de "travailler pour trouver la meilleure formule qui permettra aux pêcheurs d’accéder à la ressource dans le respect de la législation mauritanienne". 

"Je tiens à rassurer les populations de Saint-Louis que l’objectif visé est de préserver les ressources halieutiques aussi importantes pour le Sénégal et la Mauritanie", a, de son côté, rassuré l’homme fort de Nouakchott. "Si on laisse les ressources halieutiques mal gérées, on risque de les perdre", a renchéri le président Abdel Aziz, dans les colonnes de l’Agence de presse sénégalaise. 

Le chef de l’Etat mauritanien a ajouté que des instructions fermes ont été données aux ministres compétents des deux pays pour réfléchir sur une "une solution respectant la durabilité", pour la préservation des ressources et la "sécurité" de tous les acteurs de pêche.
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :