Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Injures publiques, voie de fait et destruction de biens : Codou Diop, condamnée à 6 mois de prison, dont 15 jours ferme


Réputée être une femme très belliqueuse par le voisinage, Codou Diop, 36 ans, est traduite devant le tribunal de Grande instance de Dakar pour injures publiques, voie de fait et destruction de biens au préjudice de Jacqueline Tendeng, Lamarana (ses colocataires) et Issa Cissokho (ami de Jacqueline). Elle sera condamnée à 6 mois de prison, dont 15 jours ferme.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 26 Septembre 2017 || 34 partages || 0 commentaires

Injures publiques, voie de fait et destruction de biens : Codou Diop, condamnée à 6 mois de prison, dont 15 jours ferme

evant la barre ce mardi 26 septembre, Codou Diop n’a reconnu que le délit d’injures publiques. Selon la jeune commerçante, ce sont ses colocataires qui ont l’habitude de parler derrière son dos. Interpellée, Jacqueline Tendeng explique que c’est depuis le mois d’octobre 2016 qu’elle partage le même immeuble avec la prévenue. 

Mais au cours du mois dernier, C.D l’a trouvé dans un restaurant de leur quartier, sis à Yoff vers les coups de 16h, pour l’accuser de commèrage. Elle proférait même des insultes contre elle. « Elle est allée même jusqu’à me sommer de ne plus remettre les pieds à la maison. J’habite au deuxième étage, elle, au rez- de –chaussée ». Avant de poursuivre : « lorsque j’ai rejoint ma chambre vers 20h, elle a frappé à ma porte. Mais j’ai refusé de sortir. C’est ainsi que très furieuse, elle est descendue pour jeter des pierres sur la porte ». 

Abondant dans le même sens, Lamarana, colocataire de la prévenue qui s’est aussi, constitué partie civile, soutient que la tonitruante C.D l’a traité de tous les noms d’oiseaux, lorsqu’il est intervenu pour lui demander d’arrêter les jets de pierres. Même Issa Cissokho, ami de J.T a soutenu à la barre que la prévenue l’a attaqué le même jour, lorsqu’il est venu rendre visite à J.T. 

Toutes ces allégations de la partie civile seront confirmées par l’agent immobilier, présent à l’audience comme témoin. Selon ce dernier, C.D est habituée des faits. « Beaucoup de locataires ont quitté la maison à cause de ses agissements. Je ne peux pas vous en citer le nombre. Elle est très belliqueuse. Même si elle s’acquitte normalement du paiement de son loyer, toutes les fins du mois », lance-t-il.  

L’avocat de la défense a sollicité la clémence du juge. Et, le maitre des poursuites a par ailleurs, demandé l’application de la loi. Il requiert 6 mois de prison ferme contre la prévenue. 

Finalement, le tribunal a infligé 6 mois d’emprisonnement, dont 15 jours ferme à C.D, reconnue coupable des délits d’injures publiques, voie de fait et destruction de biens d'autrui.   
Leral





Nouveau commentaire :