Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Inondations : ziguinchor Plusieurs quartiers sous les eaux


Après les fortes pluies qu’a connues Ziguinchor ces dernières heures, les dégâts sont énormes. Plusieurs quartiers sont sous les eaux. L’eau est entrée jusque dans les concessions. Face à cette situation, la mairie, qui a en charge l’assainissement de la ville, parle de l’incivisme de certaines personnes qui déversent les ordures dans les caniveaux déjà curés.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 22 Août 2017 || 296 partages || 0 commentaires

Inondations : ziguinchor Plusieurs quartiers sous les eaux
 

Après la pluie, c’est le beau temps. Mais, cet adage ne colle pas bien ces temps qui courent à Ziguinchor et ses environs. En effet, depuis 48h, les populations souffrent le martyre à cause des eaux de pluie. Dans certains quartiers de la ville, à savoir Coboda, Colobane, Fass et Santhiaba, les familles sinistrées se comptent par dizaines. Et, la majeure partie passe la nuit à la belle étoile, en attendant l’appui des autorités municipales et étatiques. «Nous sommes pour la plupart des démunis, on n’a pas où aller», explique une femme complètement dépassée par la tournure des faits. «Depuis le début des inondations, on attend toujours l’appui des autorités», ajoute-t-elle.

A Goumel et Belfort, les populations vivent le même calvaire. Les eaux de pluie pénètrent jusque dans les salons, provoquant du coup un grand désordre dans les familles. «Nous sommes débordés par les eaux. Depuis deux jours, nous sommes en train d’évacuer l’eau. Mais, les moyens ne suffisent pas», souligne Amadou Fall, un jeune de Belfort. Qui suggère : «il faut un plan d’assainissement pour tous les quartiers. C’est la seule façon de lutter contre les inondations à Belfort, Santhiaba et dans les autres quartiers de la commune».

En visite dans les quartiers sinistrés, le premier adjoint au maire, Seydou Sané, a indiqué que les populations doivent revoir leur comportement. Selon lui, certains habitants de ces quartiers inondés utilisent les caniveaux comme dépotoirs d’ordures ménagères et des saletés de toutes sortes. «Tous les caniveaux de la ville ont été curés trois mois avant l’hivernage. Mais, nous avons constaté que les populations continuent d’y déverser des ordures. Cela doit cesser, sinon, à beau curer et nettoyer, nous allons revivre la même situation chaque année», précise Seydou Sané.

Jotay





Nouveau commentaire :