Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité se penche sur la finalisation de son plan de diagnostic local de sécurité


Les autorités de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) et leurs partenaires se sont retrouvées, samedi, à Saly-Portudal (Mbour) pour la finalisation et la validation du Plan de diagnostic local de sécurité (PDLS), a constaté l’APS.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 17 Décembre 2017 || 96 partages || 0 commentaires

 
Ce plan, élaboré sur la base des directives du chef de l’Etat, le permet aussi d’élaborer des ‘’contrats locaux de sécurité’’ (CLS) qui constituent ‘’des instruments de gestion participative et inclusive de la sécurité au niveau territorial’’ pour, entre autres, ‘’quantifier’’ la délinquance.
 
Selon DrKhaly Niang, directeur général de l’agence, l’établissement des CLS obéit à ‘’un processus holistique et itératif’’ dont l’étape charnière est constituée par la réalisation des diagnostics locaux de sécurité (DLS).
 
‘’Se situant en amont et en aval de l’action, le diagnostic permet d’éclairer et de centrer les problèmes de sécurité qui se posent au niveau territorial, qu’il s’agisse de l’atteinte aux personnes et aux biens ou du sentiment d’insécurité qui habite les populations’’, a expliqué le DG de l’ASP.
 
Les enjeux majeurs que renferment les DLS concernent l’amélioration de la compréhension des phénomènes de la délinquance, la perception et les besoins des populations, mais aussi les pistes de solution aux problèmes posés, a précisé Dr Niang.
 
Un groupe de travail a réfléchi sur la question, en esquissant un plan global de diagnostic local de sécurité au cours d’un atelier préparatoire de l’étude et la cartographie de la délinquance, a rappelé Dr Khaly NianG.
 
Il a souligné l’implication des différents acteurs, notamment les forces de défense et de sécurité, les élus locaux et autres autorités administratives dans le processus de réalisation, la détermination d’une méthode de collecte des données et la complémentarité des DLS avec les autres dispositifs de sécurité.
 
L’objectif de l’atelier Saly-Portudal est la mise en place d’un outil d’investigation en matière d’’’audit de sécurité territoriale performant, partagé et consensuel’’ permettant, dès l’année prochaine, d’engager la phase pilote des contrats locaux de sécurité, en relation avec la Direction générale de l’Administration territoriale (DGAT) et les organisations d’élus locaux.
 
‘’Le choix des collectivités locales devant abriter cette phase pilote expérimentale sera éclairé par les résultats auxquels aura abouti l’étude de la délinquance que l’Ecole nationale supérieure d’économie appliquée (ENSEA) et l’Agence nationale de la statistique et de la démographie sont en train de boucler’’, a indiqué le DG de l’ASP

Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >