Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L'Algérie accusée d'avoir abandonné 13.000 migrants dans le désert


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 26 Juin 2018 || 46 partages || 0 commentaires

L'Algérie accusée d'avoir abandonné 13.000 migrants dans le désert
 

Au sud de l'Algérie, des centaines de migrants marchent dans le désert, sans eau ou assistance. Hommes, femmes (parfois enceintes) et enfants sont refoulés à la frontière du Niger. Depuis plus d'un an, pas moins de 13.000 migrants ont été abandonnés par l'Algérie en plein Sahara, ces 14 derniers mois. Au courant, l'Europe ferme les yeux.

Une crise des migrants sévit le long de la frontière du Niger, où des milliers de réfugiers sont refoulés par les autorités algériennes et abandonnés à leur propre sort dans le désert, sous des chaleurs pouvant atteindre 48 degrés. 

Entre 10.000 et 13.000 migrants
Les premières alertes datent de quelques mois et, en mai dernier, une agence des Nations Unies a mis en garde contre le traitement inhumain accordé par l'Algérie, au sud du pays. Les chiffres avancés sont vertigineux. Depuis septembre 2017, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui a déployé des rondes d'observation non loin de la frontière algéro-nigérienne, a indiqué avoir porté son soutien à près de 10.000 migrants. Certains évoquent 13.000 personnes délaissées en quatorze mois. 

Ces migrants viennent d'Afrique de l'ouest et veulent rejoindre l'Europe via la Libye. Ils sont contraints de traverser l'Algérie, route la plus directe pour atteindre leur destination. À leur entrée sur le territoire, ils sont arrêtés, entassés dans des bus et lâchés en plein désert. Les plus chanceux parviennent à traverser le désert et parcourir les 15 km qui les sépare du village d'Assamaka au Niger. 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :