Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L’Etat décide de transformer le lycée technique et commercial de Kaolack en…


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 6 Février 2018 || 141 partages || 0 commentaires

Le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, a fait part mardi de la volonté du gouvernement de faire du lycée technique et commercial de Kaolack, un centre de référence dans le domaine de la formation aux métiers du “froid, de la climatisation et de la plomberie“.

 

“Le ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat a décidé de faire du lycée technique et commercial de Kaolack, un hub en matière de formation et un centre de référence dans les filières froid climatisation et plomberie“, a-t-il notamment déclaré, rapporte l’agence de presse sénégalaise.

Mamadou Talla s’exprimait peu après avoir inauguré un nouveau bâtiment dédié à cette nouvelle offre de formation dans cet établissement.

L’édifice, érigé dans l’enceinte du lycée technique et commercial Abdoulaye Niasse, dispose d’également d’équipements de dernière génération dans le cadre d’un partenariat avec la coopération canadienne.

L’élargissement des offres de formation et les nouveaux équipements d’un coût d’environ 500 millions de francs CFA, traduisent l’engagement du gouvernement du Sénégal à arriver à une adéquation entre formation et insertion professionnelle, a-t-il laissé entendre, indique la même source.

L’établissement a été doté d’un “important lot d’équipements qui n’a rien à envier aux lycées de Dakar et d’ailleurs. Je ne doute pas que le personnel du lycée technique et commercial de Kaolack en fera bon usage pour le bien des apprenants“, a-t-il indiqué.

L’inauguration de ce nouveau bâtiment a également consacré la fin d’un forum consacré à l’essor du secteur privé par l’éducation pour l’emploi.

La manifestation avait démarré dimanche, à l’initiative du ministère de la Formation, de l’Apprentissage et de l’Artisanat et de collèges et instituts canadiens, en partenariat dans le cadre d’un projet global financé à hauteur de dix milliards de francs CFA par Ottawa, avec une contribution de cinq milliards de francs CFA du gouvernement sénégalais.



Metrodakar 


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >