Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L'UE tente de s'accorder sur la réponse à apporter au Royaume-Uni


La position de l'Union européenne à 27 et la manière dont une décision va être formalisée au sujet de la demande de report du Brexit émanant de Londres reste incertaine, a confirmé mercredi matin le Premier ministre Charles Michel face au Comité d'avis fédéral chargé des Questions européennes.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 23 Octobre 2019 || 82 partages || 0 commentaires

Interrogé par des députés de la Chambre et des sénateurs, le futur président du Conseil européen a rappelé que Donald Tusk "est actuellement saisi d'une demande émanant du parlement britannique". 

Cette demande, transmise samedi soir de manière forcée par le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui lui-même est opposé à tout report, porte sur un nouveau délai de trois mois (jusque fin janvier 2020) pour le Brexit. Mais les chefs d'Etat et de gouvernement, qui doivent parvenir à l'unanimité pour formuler une réponse européenne, peuvent négocier avec Londres et décider d'accorder un report d'une autre durée. 

La France, par exemple, qui est opposée depuis des mois à l'idée d'accorder une nouvelle rallonge aux Britanniques, a laissé entendre mardi qu'elle pousserait pour qu'on ne donne qu'une extension "technique", de quelques jours. Cela permettrait aux députés britanniques de boucler le parcours parlementaire du texte implémentant dans la loi du Royaume-Uni l'accord dégagé la semaine dernière par les équipes de Boris Johnson et de Michel Barnier. 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >