Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L’accusant de lui avoir transmis le Sida : L’ex militaire avait tué la retraitée française de 7 coups de couteau


Si la chambre criminelle de Dakar suit le réquisitoire du procureur, l'ex militaire Massamba Diop sera condamné à des travaux forcés à perpétuité. Selon le parquet qui a sollicité cette peine, l'accusé a prémédité son plan et il a acheté un couteau de 4 cm d'un montant de 400 francs pour tuer sa copine Émilie Dias afin de se venger d’elle.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 18 Octobre 2017 || 101 partages || 0 commentaires

L’accusant de lui avoir transmis le Sida : L’ex militaire avait tué la retraitée française de 7 coups de couteau
 
En effet, ce père de famille (2 enfants), né en 1983, marié et vigile de son état dans une villa à Petit Mbao avait noué une relation amoureuse avec la dame Émilie à la retraite, qui vivait dans une autre maison à côté. 
Lors de cette relation, ils avaient eu des rapports sexuels plusieurs fois. 

Le mis en cause avait constaté par la suite chez lui des signes identiques à celui du sida comme des maux de ventre et des diarrhées chroniques après ses conjonctions sexuelles. Et il a crû être infecté du sida sans avoir l'avis d'un médecin. 
 Ainsi, l'accusé est directement allé voir son amante l’accusant de l’avoir infecté du Sida. Une dispute s'en est suivie et le mis en cause est rentré chez lui sans piper mot. 

Ayant en tête que sa vie était fichue, Massamba qui a mûri son plan a acheté un couteau pour se venger de la vieille dame.  Il l’a poignardé à 7 reprise avant de cacher le couteau du crime dans un pot de fleur. 

Le corps sans vie de la victime a été conduit à l'hôpital pour les besoins de l'autopsie. Le certificat médical a fait état de 4 plaies sur la paroi abdominale et 3 autres sur les différentes parties du corps qui sont causées par une arme blanche d’une épaisseur de 4 cm. 
La victime est morte suite à une hémorragie interne a dit l’homme de l’art. 

Par ailleurs, le nommé Moussa Sy témoin des faits a été entendu dans cette procédure et il a dit avoir vu l’accusé poignarder la dame. 
Lors de son interrogation préliminaire, Massamba Diop a reconnu avoir porté 2 coups à sa copine mais il a nié la préméditation. Devant la chambre criminelle de Dakar où il a comparu hier, il a encore réitéré les mêmes contestations. 

«Nous étions amants et je reconnais avoir couché avec elle plusieurs fois. Mais je croyais que j'étais infecté du sida ce qui m'a enragé. Et après notre dispute elle m'a attaqué dans la rue. Je l'ai alors fauché et poignardé. Mais j'ignore le nombre de coups que je lui ai administré. J'avoue que je n'ai pas prémédité mon acte mais c'est moi qui l'ai tué. Par contre ce couteau je l'avais depuis et c'était destiné à l'usage de mon travail de gardiennage vu que j’avais perdu ma machette» a-t-il dit. 

 Ses avocats au nombre de deux, ont demandé une application bienveillante de la loi. 

« Il est important de s'interroger sur la victime. Elle pourrait être la mère de l'accusé. Et Emilie avait pris sa retraite est venue au Sénégal pour faire du tourisme sexuel, jetant son dévolu sur de jeunes garçons. Elle a appâté ce garçon qui avait 27 ans à l'époque pour le mettre dans son lit. Elle lui avait promis l'achat d'une pirogue ou  un véhicule pour en faire un taxi pour mieux le ferrer. Je demande d'écarter le guet apens, la préméditation. Tout en disqualifiant l'assassinat en meurtre», a plaidé la robe noire. 

Le mis en cause Massamba Diop sera fixé sur son sort le 21 novembre 2017.
 
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :