Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

"L'autosuffisance en riz sera atteinte le 31 décembre 2017" (Ministre)


Le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement, Papa Abdoulaye Seck qui se dit satisfait de la contribution des régions du Sénégal sur le plan de la riziculture, a réaffirmé que l'autosuffisance du Sénégal en riz sera effective le 31 décembre prochain.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 12 Avril 2017 || 17 partages || 0 commentaires

"Au 31 décembre 2017 à minuit, au moment où nous allons célébrer la fin de l'année , on va avoir notre autosuffisance", annonce le ministre de l'Agriculture, avant d'ajouter, " il est temps qu'on comprenne quel type d'agriculture nous avons. Et l'Etat fera tout pour créer les conditions optimales permettant de produire dans d'excellentes conditions et de commercialiser dans d'excellentes conditions". 

Selon Papa Abdoulaye Seck,"le secteur de l'agriculture et celui de l'élevage marquent au quotidien des avancées significatives qu'on peut repérer à travers la diversité des produits qui sont exposés. Ce qui est un trait fort, est de trouver toutes les régions du Sénégal avec leurs contributions en ce qui concerne la riziculture. Nous avons pu voir un excellent riz de Fatick, Kaolack, Kaffrine, dans le Ndoucoumane. Cela prouve que que le riz n'est plus l'affaire d'une partie du territoire national, mais plutôt de toutes les zones de notre pays", a confié le ministre à l'issue de sa visite. 

"Les producteurs vont produire, les transformateurs vont transformer et les transporteurs vont transporter. Les consommateurs vont consommer notre riz local et nous, nous allons assurer l'environnement de la production et de la commercialisation. Et ces tous ces ingrédients que nous allons mettre en place pour qu'enfin, le Sénégal se nourrisse de son riz", soutient-il encore. 

Le ministre de l'agriculture et de l'équipement, Papa Abdoulaye Seck a également souligné que le Sénégal est dans une dynamique soutenue d'étalement de la production dans l'espace. "Le Président Macky Sall disait que si nous voulons atteindre l'autosuffisance, il est important que les zones au-dessus de 800 kilomètres assurent leur autosuffisance. Aujourd'hui, Kaloack nourrit Fatick, Kaffrine nourrit telle zone, etc ", a-t-il expliqué. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :