Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L’histoire de la mort de Aminata Ndiaye ménagère à Ouest Foire


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 22 Août 2017 || 4554 partages || 0 commentaires

L’histoire de la mort de Aminata Ndiaye ménagère à Ouest Foire

Narines en sang sans aucune trace de blessures: L’intrigante histoire de la mort d’une ménagère à Ouest Foire
Une affaire de viol et de meurtre a suscité le désarroi à Ouest foire. Aminata Ndiaye, trouvée dans la maison d’un courtier, les narines en sang, est morte d’une manière mystérieuse. Intrigués par son corps qui ne présentait aucune marque de blessure, les médecins vont déclarer sa mort comme naturelle, avant qu’une enquête plus approfondie, vienne tout chambouler.

Le 13 juillet dernier, Ngagne Dia, un courtier qui habite un bâtiment inachevé, lance des cris de détresses. » Aidez-moi, aidez-moi, une femme est tombée dans ma maison » criait-t-il. Dans sa maison, gisait une femme, avec les narines ensanglantées. Très vite, les riverains venus ont conduit la femme aux urgences du dispensaire Philippe Maguilène Senghor de Yoff. « C’est une femme couchée sur le dos, du sang sortant des narines qu’ils ont trouvée. Elle ne respirait pas et ne portait, par contre, aucun hématome sur le corps. Aucun signe de lutte, non plus, n’a été remarqué autour de la victime », a raconté l’un des témoins à Kewoulo.info.

Avec l’abondance du sang qui coulait de ses narines, le médecin de garde informe, sur le coup, la brigade de gendarmerie de la Foire. « Vu que du sang coulait abondamment de ses narines, on avait parlé de cas suspect de violences ». Mais le médecin reste surpris de n’avoir observé aucune signe de blessures sur le corps de la jeune femme. Il finira par déclarer la mort d’Aminata Ndiaye comme naturelle.

Mais intrigués par les doutes du médecin, les gendarmes décident de mener une enquête. Sans beaucoup d’informations, celle-ci reste dans l’impasse. Toutefois, une analyse gynécologique va tout chambouler.

« On a découvert la présence d’une grande quantité de sperme et de spermatozoïdes, vivants, dans les parties intimes de la défunte » , a soufflé une source judiciaire à Kewoulo.info. C’est le tournant.
Aux premières heures de leur enquête, ils avaient auditionné Ngagne Dia sur les circonstances du « malaise de Aminata Ndiaye » en sa compagnie. Et, il avait dit aux enquêteurs comme aux voisins venus l’aider à transporter le corps que « la dame a eu une crise d’épilepsie. » Mais, les gendarmes, qui ont rendu visite à l’époux de la défunte, vont apprendre que « Aminata Ndiaye n’a jamais été épileptique de sa vie. » Les enquêteurs découvrent aussi que NGagne, a longtemps été obsédé par Aminata.

Le courtier, qui recrutait des dames qui cherchaient des emplois de ménagère en les plaçant chez des particuliers, s’est longtemps heurté au refus de cette dernière. Puis un jour, il eut vent que la dame a quitté son emploi sans récupérer son salaire. Il s’y rend pour prendre l’argent et appelle Aminata à venir chercher son dû. C’est ce fameux 13 juillet où Aminata Ndiaye perdra la vie. Face à ces indices graves et concordants, les gendarmes ont cueilli et placé Ngagne Dia en garde à vue avant qu’il ne se retrouve en prison, à Rebeuss.

Ngagne comme ses parents continuent de crier à l’erreur judiciaire.

Cependant, seul un test ADN pourrait attester si oui ou non les spermatozoïdes retrouvés sur la défunte appartenaient à Ngagne Dia. Toutefois, seuls quelques laboratoires privés sont capables de réaliser ces tests jugés beaucoup trop chers.

En attendant, plusieurs questions resteront à suspens. Si les spermatozoïdes retrouvés sont celui de Ngagne où du mari de la défunte ? Pourquoi ses narines était-elles ensanglantées si on a trouvé aucune trace d’hématomes, ni de blessure, etc ?

Mais pour l’instant, le principal suspect Ngagne Dia, est en détention, jusqu’a la décision de la Cour d’Assisse de Dakar.
senenews.com





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >