Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La Cnts exige le gouvernement d'accompagner les agents des ministères à transférer à Diamniadio


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 30 Juin 2018 || 94 partages || 0 commentaires

Les syndicalistes de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) n’approuvent pas la décision du gouvernement du Sénégal de transférer certains ministères au Pôle Urbain de Diamniadio à partir de ce lundi. En effet, selon Amadou Lamine Karé, secrétaire général du syndicat national des travailleurs de l’élevage affilié à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), toutes les mesures d’accompagnement n’ont pas été prises en charge par l’Etat du Sénégal. 
  
« Toutes les mesures d’accompagnement ne sont pas encore réglées ni réunies », a souligné Amadou Lamine Karé ce samedi en marge du point de presse organisé par la (CNTS). Le syndicaliste de poursuivre en expliquant « que si vous prenez un agent ou un cadre, l’ensemble de son salaire ne lui permet pas de faire le déplacement jusqu’à la fin du mois encore moins de manger à l’heure du repas ». Car dit-il « Le seul restaurant qui existe actuellement (Au Pôle Urbain de Diamniadio) donne les repas à 2200 F, le petit-déjeuner à 1800 F. Donc, les 10 jours, ça fait 30.000 F. Personne ne peut vivre à ce rythme-là. Surtout si vous payez la location ». 
  
Ainsi, le fonctionnaire invite le gouvernement à prendre des mesures d’accompagnement « Concernant le transport pour ceux qui n’ont pas de véhicule, concernant le péage pour ceux qui ont des véhicules et qui n’habitent à Diamniadio et aussi pour l’ensemble des travailleurs, cadres comme non cadres, la restauration ». Sans ces mesures d’accompagnement, dit-il les travailleurs ne pourront pas rejoindre Diamniadio parce qu’ils n’ont pas les moyens. 
  
Les syndicalistes exigent du Premier Ministre qu'il prenne en charge l’ensemble de ces préoccupations, mais également l’invitent à parler avec « Dakar Dem Dikk pour mettre à la disposition des travailleurs des bus pour des rotations régulières ensuite essayer de subvention les repas et aussi dans le long terme essayer de mettre à disposition de ces travailleurs des habitations, sinon des terrains ». 


Pressafrik

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >