Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La Gambie accuse les partisans de l’ex-président de couver des rebelles


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 1 Avril 2018 || 119 partages || 1 commentaires

La Gambie accuse les partisans de l’ex-président de couver des rebelles
Le nouveau gouvernement gambien a accusé les partisans de l’ancien président, Yahya Jammeh, d’accueillir des rebelles étrangers afin de tenter de déstabiliser le pays.

Les habitants de Foni, dans la région gambienne où Jammeh possédait une vaste ferme qui selon ces derniers contiendrait des “bunkers et des trésors”, accueillent les membres d’un groupe rebelle qui lutte depuis trois décennies pour la sécession de leur région du Sénégal à savoir les rebelles du MFDC

Le fait de leur donner refuge en Gambie menace de rompre les relations diplomatiques avec le Sénégal, qui entoure la gambie des trois côtés, et qui a grandement contribué à éjecter un Jammeh récalcitrant après avoir perdu l’élection présidentielle pour la première fois en 22 ans de pouvoir .

Lors de sa première visite à Foni depuis sa prise de pouvoir il y a un an, le président Adama Barrow et ses ministres ont critiqué les dirigeants locaux pour avoir autorisé des membres du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) à se mouvoir dans leurs communautés.

“Les chefs de village et de district sont mes représentants et ont le devoir d’exécuter mes ordres, et de veiller à ce qu’il y ait la paix “, a déclaré M. Barrow. “Nous avons cette réunion parce qu’il y a un échec dans l’exécution de cette tâche.”

Le ministre , Lamin Dibba, a ajouté: “Cette réunion n’aurait pas dû avoir lieu. Nous savons qu’il y a des gens qui arrivent de Casamance ici à Foni et qui sont là pour créer des problèmes. Cela doit cesser. ”

Yayah Jammeh est accusé d’avoir fait arrêté, torturé et assassiné des opposants, avait initialement accepté le résultat de l’élection de décembre 2016 lors d’un appel extraordinaire à Barrow diffusé par les médias publics.

Mais plus tard, il a changé d’avis, affirmant qu’il y avait eu des irrégularités dans le vote et a refusé de concéder le pouvoir. Une impasse a suivi, dans laquelle les présidents des pays limitrophes sont arrivés, ont négocié et sont partis déçus, envoyant finalement des troupes aux frontières de la Gambie.

Jammeh a finalement quitté le pouvoir, emportant avec lui une flotte de voitures de luxe et un avion . Sa destination était la Guinée équatoriale, où le président Obiang lui a souhaité la bienvenue et où, selon les informations , il est resté depuis.

Deux personnes membres d’une escouade qui aurait torturé et tué sous les ordres de Jammeh – ont circulé librement dans le pays, et n’ont été retrouvés et arrêtés que le lendemain.

“Le gouvernement se trouve dans une situation très difficile”, a déclaré Ba Tambadou, ministre de la Justice de la Gambie, en soulignant le “grave danger” que ces personnes représentaient pour le public. “Nous ne voulons peut-être pas créer une baie de Guantánamo. (Mais) nous avons affaire à une situation politique très fragile. ”

Un an après que Jammeh ait été persuadé de partir, son image orne encore les T-shirts et le tissu imprimé portés par les loyalistes de son parti, l’APRC.

Son soutien est encore présent à Foni, où la division qu’il a semée entre son groupe ethnique, les Jolas, et la majorité des Mandingues – qu’il a menacé d’enterrer «neuf pieds de profondeur» – a souvent éclaté en violence.

“Chaque Mandingue de cette communauté a été attaqué. Nous craignons pour nos vies ici “, a déclaré Isatou Ceesay, une mère célibataire qui a décrit comment, une nuit, des hommes non identifiés avaient pénétré dans sa maison, vandalisé ses biens et détruit une partie de son toit.

D’autres femmes de Foni ont déclaré que des représailles avaient été exercées contre elles pour avoir soutenu la coalition de Barrow.

“Je ne peux pas quitter mon village à cause de mon affiliation politique”, a déclaré Amie Jajue. “J’ai été prévenu par beaucoup de gens de ne pas aller en Casamance, je ne peux pas aller rendre visite à mes proches comme je le faisais auparavant. Les gens ont dit aux rebelles que j’étais un espion. ”

Il reste beaucoup d’effort à fournir par la Gambie pour effacer les dégâts causés par le règne de yaya Jammeh.


DakarFlash1




1.Posté par ZEINA le 01/04/2018 23:56
URGENT!!!
NOUVEAU SALON DE MASSAGE (Saf girl massage)
Cabine Ouest foire 784219579 / 781701388 / 781701382
Girl massage avec tout l’arsenal de séduction de la femme sénégalaise…
moment unique.
Juste le temps d’un massage…
NOUS SOMMES (4)
1- MADO NOTRE TOUBAP MAISON
2- KINE LA DOUCEUR A L’ETAT PURE
3- KHADOUCHE LA SUBLIME
4- ET AICHA NOTRE DRIANKE POUR BOUCLER LA BOUCLE.
ALORS LE CHOIX EST LARGE.
Satisfaction assuréee

Nouveau commentaire :