Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La Première dame du Japon au coeur d'un scandale qui pourrait faire basculer son mari


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 23 Mars 2018 || 71 partages || 0 commentaires

La Première dame du Japon au coeur d'un scandale qui pourrait faire basculer son mari
 

Akie Abe, la Première dame du Japon connue pour son indépendance d'esprit et son assiduité sur les réseaux sociaux, se retrouve mêlée à un scandale qui pourrait menacer l'avenir politique de son époux, le Premier ministre Shinzo Abe.

Fille d'un magnat de la confiserie, Mme Abe, 55 ans, est sous les projecteurs depuis qu'a éclaté l'an dernier une affaire de favoritisme pour la vente d'un terrain, qui a rebondi ces derniers jours et fait chuter la popularité du gouvernement. 

Les partis d'opposition ont même demandé qu'elle soit auditionnée au Parlement afin qu'elle s'explique sur ses liens avec le responsable d'un jardin d'enfants nationaliste, à qui a été cédé le lot en question à un prix bien inférieur à sa valeur. Une école primaire devait y être construite, dont Akie Abe devait devenir la directrice honoraire. 

Le Premier ministre a ultérieurement déclaré que sa femme avait accepté le poste "à contrecoeur" et avait depuis "démissionné". Le scandale a pris de l'ampleur début mars quand des médias ont révélé que les documents officiels relatifs à cette transaction avaient été modifiés, notamment pour faire disparaître le nom de la Première dame et de son époux. Ce n'est pas la première fois que Mme Abe occupe le devant de la scène, détonnant par rapport à ses prédécesseures qui évitaient soigneusement la lumière. Ancienne élève d'une école catholique, elle a travaillé au sein du géant japonais de la publicité Dentsu avant de devenir femme au foyer en épousant en 1987 Shinzo Abe, de huit ans son aîné. 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >