Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La Russie 's'immisce pour aider Trump à gagner sa réélection', selon les législateurs américains


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 21 Février 2020 || 190 partages || 0 commentaires

La Russie 's'immisce pour aider Trump à gagner sa réélection', selon les législateurs américains
Les agences de renseignement américaines ont averti que la Russie tente d'aider le président Donald Trump à être réélu en novembre, selon les médias américains.

Ces informations émanent d'une réunion à huis clos de la commission des renseignements de la Chambre des représentants qui s'est tenue le 13 février, ont précisé des responsables à des médias américains.

Le président Trump aurait été enragé, se plaignant que les démocrates utiliseraient ces informations contre lui.

Il a remplacé son chef intérimaire des services de renseignement, Joseph Maguire, jeudi.

Le New York Times a rapporté que M. Trump était particulièrement fâché qu'Adam Schiff, le démocrate qui a mené la procédure de mise en accusation contre lui, ait assisté au briefing.

M. Trump, mis en accusation par la Chambre des Représentants pour abus de pouvoir et obstruction au Congrès, a été acquitté après un procès de deux semaines au Sénat contrôlé par les Républicains.

Lors de la réunion des services de renseignement de la Chambre, les partisans de M. Trump ont fait valoir que le président avait adopté une position ferme à l'égard de la Russie et que les liens et la sécurité de l'Europe s'en étaient trouvés renforcés, a ajouté le journal.

M. Schiff a ensuite tweeté que si M. Trump "interfère" dans le partage d'informations entre les services de renseignement et le Congrès concernant l'ingérence, le président "compromet" les tentatives pour arrêter cette ingérence.

Deux fonctionnaires de l'administration Trump ont déclaré au New York Times que le remplacement de M. Maguire, si peu de temps après le briefing litigieux, était une coïncidence.

Les responsables des services de renseignement américains affirment que la Russie est intervenue dans l'élection présidentielle de 2016 pour stimuler la campagne de M. Trump et provoquer le chaos dans le processus électoral américain.

Les démocrates ont critiqué le président pour avoir nommé M. Grenell, qui avait auparavant minimisé l'ampleur de l'ingérence russe lors des dernières élections et avait célébré la montée des politiciens d'extrême droite en Europe.

Ned Price, un ancien assistant du prédécesseur de M. Trump, Barack Obama, a déclaré que le président avait "laissé tomber la mascarade selon laquelle il n'a aucune utilité pour le renseignement".

"Il vient de nommer l'ambassadeur américain le plus politique - et le plus abrasif - dans ce qui est censé être le rôle le moins politique - et sans doute le plus délicat", a-t-il tweeté.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :