Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La coalition «Non à la Franc-maçonnerie» en conférence à la Mosquée Inachevée de Yoff


Lieu ne pouvait être plus symbolique que la Mosquée Inachevée de Yoff, pour tirer un bilan à mi-parcours du bras-de-fer ayant opposé les 26 organisations religieuses et de la Société civile, regroupées dans la coalition «Non à la Franc-maçonnerie», qui s’étaient dressées comme un seul homme pour barrer la route aux 600 congressistes maçonniques, qui ont failli faire notre capitale, les 2 et 3 février prochains, en une plate-forme de vulgarisation de leurs thèses libertines, aux antipodes du noble héritage que nous ont légué les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise. En effet, c’était en 1985, sur l’esplanade de cette mythique mosquée, noire de monde, que le Khalife Seydil Abdou Aziz Sy Dabkah, avait lancé une mise-en-garde solennelle aux obédiences maçonniques, qui voulaient transformer notre pays en vivier de recrutement de nouveaux adeptes, pour élargir les rangs de leurs Ordres occultes.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 27 Janvier 2018 || 48 partages || 0 commentaires

La coalition «Non à la Franc-maçonnerie» en conférence à la Mosquée Inachevée de Yoff
 
Incontestablement, le Sénégal est réputé terre de démocratie, qui a consacré depuis des lustres la liberté d’expression et d’association. Mais, tout en se montrant intraitable dans la défense de ses valeurs socio-religieuses. Posture de refus qui a d’ailleurs valu à certaines figures historiques de la Ummah sénégalaise de subir les foudres du pouvoir colonial, qui s’évertuait à les diaboliser, s’il ne les soumettait aux rigueurs carcérales ou à l’exil forcé. Ceux qui arguent que "les sociétés secrètes ont toujours existé en Afrique" ou ailleurs, pour justifier leur posture défaitiste, savent parfaitement que celles-ci évoluaient dans des cercles strictement privés, dans une quasi-clandestinité qui ne dérangeait personne. Quoique dans une société à écrasante majorité musulmane. 
Si elles adoptent de nos jours des stratégies plutôt offensives, pour ne pas dire agressive, soutendues surtout par de sulfureux agendas cachés, qui ont déjà produit leurs effets, désastreux, en France et ailleurs en Europe, avec la légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel (des francs-maçons du "Grand Orient de France" s'en vantent ouvertement dans les médias), il nous incombe alors à tous le devoir patriotique et citoyen de nous opposer à la dégradation de nos bonnes mœurs et de protéger farouchement les nobles valeurs que nous ont généreusement léguées nos grandes icônes religieuses. Et dont les sublimes enseignements sont aux antipodes des thèses athéistes et libertines vulgarisées par les obédiences maçonniques!   

Voilà pourquoi la Coalition "Non à la Franc-Maçonnerie" était montée très tôt au créneau, et a réussi, par la grâce de Dieu, à exercer des pressions multiformes pour bouter hors du Sénégal ces obédiences ténébreuses. «Au nom de quoi ?», nous apostrophe-t-on. Simplement, au nom du droit légitime de l’écrasante majorité des croyants de ce pays à préserver les nobles valeurs que leur ont généreusement léguées les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise ! Et dont leurs jeunes adeptes avaient commencé à faire l’objet d’un débauchage honteux, d’un prosélytisme malsain. 

La vigilance devant rester de mise, la Coalition "Non à la Franc-Maçonnerie", au terme de sa tournée nationale d’information et de sensibilisation auprès des familles religieuses, invite tous les croyants du Sénégal à une Assemblée général, qui se tiendra le dimanche 28 janvier 2018 à 10h, à la Mosquée Inachevée, en face Aéroport L.S Senghor de Dakar. 

L’ordre du jour portera sur trois points : 
1- Comment prévenir et endiguer la menace maçonnique. 
2- Comment contenir le fléau de l’homosexualité et sauvegarder la santé morale de nos jeunes. 3- Quelles conséquences de l’éventuelle visite au Sénégal de Rihanna, prévue le 02 février 2018, dans le cadre du "Partenariat mondial pour l’éducation" - Comment cet anti-modèle, exhibitionniste sexuelle avérée, pourrait-elle promouvoir l’éducation de nos jeunes filles, même si elle prétend venir pour investir des milliards de francs? 

La Coalition "Non à la Franc-Maçonnerie" exhorte les Sénégalais à ne pas baisser la garde, face aux marchands d'illusions et rabatteurs de tous bords, qui semblent depuis quelques temps faire de notre pays une cible privilégiée de forces occultes, ayant surtout en ligne de mire la frange sociale la plus vulnérable, à savoir la jeunesse.  

La Coalition "Non à la Franc-Maçonnerie" déplore le mutisme des acteurs politiques, pouvoir comme opposition, sur ces questions aussi capitales, touchant même à la sécurité intérieure du pays et l'avenir de notre jeune Nation. Qu'il incombe à chaque citoyen de défendre contre toutes formes de néo-colonialisme culturel. Y compris celui que l'on subit complaisamment, parce que dispensateur de rêve et d'euphorie! Ce pays nous appartient à tous, nous avons le devoir sacré de le protéger ! 

Le Coordonnateur  
Ababacar Mboup
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >