Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La députée Adji Mergane Kanouté retourne dans le passé et transforme Niass et sa pierre en "Superman"


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Décembre 2019 || 164 partages || 0 commentaires

Le marathon budgétaire 2019 à l’Assemblée nationale a été le théâtre de déclarations souvent très tirées par les cheveux. Si les gémissements malsains de Moustapha Cissé Lo et de Farba Ngom occupent le Top des classement 2019 des frasques, la surprenante révélation de la députée de la mouvance présidentielle Adji Mergane Kanouté sur la "fameuse pierre" de Moustapha Niass lors de la manifestation du 23 juin 2011 n'est pas loin de s'imposer.

En effet, huit ans (8) après, la parlementaire a révélé, jeudi, lors du  vote du budget du ministre des Finances « que contrairement aux Sénégalais qui pensent qu’en 2011,  Moustapha Niass était armé d’une pierre pour se battre,  Je dis ici que ce jour-là, vous (le président de l'Assemblée nationale) m'avez sauvé la vie. Cette pierre m’était destinée et il l'a interceptée. Vous êtes une personne courageuse et vous méritez qu’on vous rende hommage ».  Et comme si cela ne suffisait pas, la députée, pour appuyer ces propos, prend à témoin des personnalités qui ne sont plus de ce monde. Elle cite: « ce jour-là, j’ai été était entourée du feu Ousmane Tanor Dieng  et Ameth  Dansokho. Le quart bloquant était à l'origine de cette manifestation »

Une interrogation à madame la députée. De qui Moustapha Niass la protégeait ? De la Police ? Si l’on sait que le jour du 23 Juin, il n'y avait pas deux camps politiques qui s'affrontaient. Mais une manifestation autorisée et des forces de l'ordre qui défendaient avec des grenades lacrymogènes, les manifestants d'accéder aux abords et grilles de l'Hémicycle. Les Sénégalais s'étaient rassemblés ce jour-là devant l’institution parlementaire pour s’opposer au vote du ticket Président-Vice président qui impliquait l’élection du Président dès le premier tour par 25% des suffrages exprimés.

D’ailleurs, ce soulèvement du peuple sénégalais avait poussé le député et président du groupe parlementaire Benno Bokk yaakaar (Bby, majorité), Moustapha Diakhaté le 24 juin 2013 , a proposé une loi pour que " le  jour du 23 juin 2011, journée de la Constitution soit déclarée, journée travaillée et payée sur toute l’étendue du territoire». 

Dans un communiqué, Moustapha Diakhaté motive sa proposition qu’il a déposé sur la le bureau de l’Assemblée nationale : «Pour rendre hommage au peuple sénégalais et réhabiliter la Constitution souvent malmenée, cette journée du 23 juin, qui marque la naissance d’une nouvelle citoyenneté, doit être gravée en lettres d’or dans les annales de l’histoire du Sénégal.»

DakarFlash3



Nouveau commentaire :