Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La police met hors d'état de nuire la bande d'agresseurs qui écumait Point E, Amitié et environs


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 24 Octobre 2017 || 73 partages || 0 commentaires

La police met hors d'état de nuire la bande d'agresseurs qui écumait Point E, Amitié et environs
Ayant signé plusieurs cas d'agressions dont les derniers en date ont eu lieu au Point E, à Amitié et en face de l'ambassade de la Côte d'Ivoire au Sénégal, sur l'avenue Birago Dio, la bande à C. T. Bèye a été démantelée. 

Du moins, certains membres de cette bande de malfaiteurs sont tombés dernièrement dans la nasse des limiers du commissariat du Point E, nous renseigne Vox Populi. 

Des arrestations qui font suite à deux cas d'agressions qu'ils ont perpétrés et avec quasiment le même modus operandi. Ils s'en sont d'abord pris à un certain M.M. Babou, qui était à bord d'un taxi. Ils avaient, en effet, profité du laps de temps où le véhicule s'était arrêté au niveau d'un feu rouge, pour sauter sur le mis en cause et le dépouiller. 

Et lorsque ce dernier a voulu ouvrir la portière pour en découdre avec eux, deux des agresseurs, puisqu'ils étaient en réalité plusieurs, ont bloqué la portière. L’empêchant ainsi de sortir du véhicule. Un temps qu'ils ont mis à profit pour prendre la fuite. La même nuit, ils ont signé une seconde agression sur une jeune fille qui revenait d'une commission à Citydia. C'était vers les coups de 20 heures. 

Devant les enquêteurs, cette dernière, qui a eu la peur de sa vie, indique qu'elle a croisé en chemin deux individus en face de l'ambassade de la Côte d'Ivoire. Et tout d'un coup, ces derniers l'ont brusquement bousculée avant qu'elle ne s'affale à terre. Et c'est dans cette posture, dit-elle, que les malfrats se sont emparés de ces biens avant de prendre la poudre d'escampette. Une scène qui s'est passée sous les yeux d'un témoin qui a d'ailleurs été entendu par les limiers. 

Finalement interpellés,C.T. Bèye et l'un de ses acolytes en l'occurrence A. Dione, ont tous les deux nié les faits. Ils ont, à ce propos, servi des versions cousues de fil blanc aux enquêteurs, croyant ainsi qu'ils allaient se tirer d'affaire. Mais c'était sans compter avec les hommes du commissaire Bodian qui les ont tous déférés au parquet pour association de malfaiteurs et vol à l'arrachée commis la nuit.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :