Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

La réplique de Khalifa Sall suite aux attaques de Mimi Touré


Dans un entretien avec nos confrères de iGfm, Mimi Touré s’est penchée sur la situation de Khalifa Sall jugeant que ce dernier ne pèse pas lourd politiquement. L’envoyée spéciale a ainsi souligné que le régime en place n’avait aucunement l’intention de l’écarter. A cela Moussa Taye, qui porte la voix de Khalifa Sall, a répondu via un communiqué parvenu à notre rédaction.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 10 Septembre 2018 || 2745 partages || 0 commentaires

Le communiqué publié in extenso :
« Ex premier ministre et drôle d’Envoyée spéciale (on se sait où et pourquoi), vous cherchez manifestement à meubler votre errance politique devenue gênante. En effet, supposée number two (numéro deux) dans l’attelage gouvernemental et dans la prairie Apr, vous n’acceptez toujours pas votre limogeage, conséquence de votre mémorable défaite infligée par un certain K.
Vous devriez disparaitre de la scène politique et les rares nostalgiques vous apercevraient certainement au fond d’un supermarché le dimanche, sollicitant même quelques selfies. En vérité Madame, vous n’avez plus droit à la parole.

D’actrice principale de la seconde alternance, vous êtes aujourd’hui à la périphérie, à la marge. Sur la touche. Votre outrecuidance vous perdît tout comme votre zèle vous nuit actuellement. Continuez à vivre, à voyager et à vous amuser aux frais du contribuable avec votre machin d’Envoyée triviale (oh non) spéciale. Vraiment spéciale parce que celui qui vous a nommé, cherchait désespérément où vous caser pour continuer de jouir des délices du pouvoir. Il eut même à dire (avec son sourire moqueur certainement) à ses collaborateurs qui critiquaient cette si fausse trouvaille que l’essentiel était de (lui) trouver un poste pour (la) calmer tout en l’isolant. Cynique méthode quand même.

Donc, chère Madame,  savourez votre délicieuse tarte; mais de grâce, taisez-vous. (D’ailleurs, il est interdit de parler quand on mange)

Dakarflash2



Nouveau commentaire :