Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

« Le Candidat du peuple », Karim Wade, présente ses vœux et descend en flammes Macky Sall


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 22 Août 2018 || 1712 partages || 1 commentaires

« Le Candidat du peuple », Karim Wade, présente ses vœux et descend en flammes Macky Sall
 

A l’occasion de la fête de la Tabaski, Karim Wade, le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) à la Présidentielle de 2019, a envoyé son message de vœux aux Sénégalais, depuis son pays de résidence, le Qatar. Le « candidat du peuple » profite de cette occasion pour régler ses comptes avec Macky Sall et son régime. In extenso le message de Karim Wade.

VŒUX DE TABASKI DE KARIM WADE

Au nom d’Allah, le Clément et le Miséricordieux,

Assalam Alaykoum Wa Rahmatoullahi Wa Barakatouh

A l’occasion de la célébration de la Tabaski, je tiens à rendre grâce à Dieu qui nous permet de commémorer encore une fois le sacrifice d’Ibrahim, geste de soumission à Dieu qui doit servir de modèle aux croyants que nous sommes.

En effet, l’Aïd el-Kébir, fête de la célébration de la foi et de la miséricorde, nous rappelle qu’aimer Dieu et conserver son souvenir requièrent une foi profonde, de la patience et de la persévérance. Il s’agit de l’école de la vie où notre être intérieur est perpétuellement mis à l’épreuve et par la même occasion se forge et se dessine.

Permettez-moi ensuite, comme il est de coutume, de demander pardon à chacun d’entre vous et de vous encourager à continuer d’implorer Dieu, l’Unique, en faveur de la justice, de la dignité pour tous les hommes et de la paix dans le monde, en particulier dans notre cher pays le Sénégal.

Malheureusement, cette année, la fête va se dérouler au Sénégal dans un contexte de crise sans précédent, marqué par les pénuries d’eau, le retour des délestages, la fuite vers l’étranger de nos valeureux frères et sœurs dont beaucoup disparaissent en mer Méditerranée, la famine qui frappe durement certaines régions, la baisse du pouvoir d’achat, les scandales économiques et financiers, une crise politique qui augure des lendemains électoraux difficiles, susceptibles de mettre en danger la stabilité de notre pays à laquelle nous sommes si attachés et que les prédécesseurs de Macky Sall ont su préserver durant leurs mandats.

Face à cette volonté de confiscation de nos droits démocratiques et de nos libertés, j’ai particulièrement apprécié la participation massive des Sénégalais aux dernières manifestations de l’opposition qui mène depuis plus de six ans un combat pour que le Sénégal retrouve son label de vitrine démocratique de l’Afrique.

L’engagement sans faille, la détermination et l’enthousiasme dont ont fait preuve en particulier, les militants, les sympathisants du PDS et les mouvements de soutien ont renforcé ma détermination à les conduire à la victoire au soir du 24 février 2019.


DakarFlash3




1.Posté par paul fernand le 22/08/2018 13:31
le candidat quatarien nest pas le bienvenu dans mon pays

Nouveau commentaire :