Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Le Sénégal adopte la stratégie de l’intégration pour les réfugiés mauritaniens


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 21 Juin 2018 || 36 partages || 0 commentaires

Sur les 10 000 réfugiés mauritaniens présents au Sénégal, au moins 9 000 se sont portés volontaires pour acquérir la nationalité. Le Sénégal, en partenariat avec le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), est donc en phase d’accélération du processus de naturalisation de ces réfugiés. L’annonce  a été faite lors de la célébration de la journée mondiale des réfugiés, par le colonel Henri Diouf secrétaire général permanent du comité en charge des rapatriés, réfugiés et des personnes déplacées au Sénégal.
 

La cérémonie qui s’est tenue ce matin à Dakar est l’occasion de soutenir et de redonner gout à la vie à des millions de déplacés fuyant l’insécurité et l’oppression. En 2017, 70 millions de personnes sont déplacées dans le monde du fait des guerres, des tensions communautaires, de la famine… a déclaré Mbaye Diouf, représentant du secrétaire de l’UNHCR de l’Afrique de l’Ouest lors de la célébration de la journée mondiale du réfugié.

Ainsi, le Sénégal a choisi de jouer un rôle important dans la prise en charge des refugiés. De l’avis de M. Thioune, directeur des libertés publiques au ministère de l’Intérieur, l’intégration locale est érigée comme stratégie par l’Etat pour l’autonomisation des refugiés sur le territoire sénégalais.

De ce fait, le Sénégal est l’un des rares pays n’ayant pas de camps de réfugiés. « Cela est liée à notre culture on ne sent pas qu’il y a des refugiés chez nous. Les populations ont favorablement intégré des étrangers venus chez nous, principalement des mauritaniens », explique le colonel Henri Diouf.

Cette stratégie s’inscrit en droite ligne avec celle de l’UNHCR, car les réfugiés n’ont plus besoin d’etre accueilli dans des camps, mais ont surtout besoin d’etre accepté et intégré dans la communauté, soutien Mbaye Diouf.

Ce dernier soutient toutefois que le plus important reste qu’il y ait la paix afin que les réfugiés puissent rentrer chez eux et retrouver la stabilité et leur dignité.

senenews


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >