Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Le nouveau Cemga Birame Diop fait de la lutte contre le terrorisme un défi


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 8 Janvier 2020 || 130 partages || 0 commentaires

Nommé chef d’Etat-major général des Armées (Cemga) le 19 septembre dernier par le président de la République, le Général Birame diop a été officiellement installé dans ses fonctions hier par le ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba au Camp Dial Diop. Avec son brillant parcours professionnel, le nouveau Cemga est ainsi appelé à maintenir les Armées dans le culte de l’excellence comme l’ont fait beaucoup de ses aînés notamment son prédécesseur, général Cheikh Guèye. déclinant sa feuille de route, le nouveau patron des Armées a mis l’accent sur la lutte contre le terrorisme et la défense de l’intégrité du territoire national. Ce à travers la prise en charge urgente du contexte géopolitique local et sous-régional. il entend notamment relever les défis sécuritaires et transfrontaliers.

 Le général Cheikh Guèye s’en va et le général de corps aérien Birame Diop arrive à la tête de l’Armée nationale. Il a été officiellement installé dans ses fonctions hier au camp Dial Diop. Né en 1961 à Thiès, le nouveau Cemga a fait sa formation d’officier à l’Ecole royale de Maroc de l’Air de Marrakech en 1981. C’est un homme de sérail, auréolé d’une excellente carrière professionnelle. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur aéronautique et de pilote de transport, à sa sortie de l’école en 1985, il entreprend avec succès le diplôme de pilote commercial, qualification IFR à Montréal, au Canada, en 1989, puis celui d’officier de sécurité des Vols en Californie en 1992. Il dispose également d’une large expertise dans plusieurs autres domaines.

En effet 1994, il obtient la qualification de pilote commandement de bord et d’instructeur en France. Diplômé de l’Ecole de l’Etat-major Air de l’Université d’Alabama, aux Etats Unies, Birame Diop a eu à occuper toutes les fonctions dévolues à un officier Air. D’abord, il est chef de bureau en 1989. Il deviendra plus tard chef d’Etat-major de l’Armée de l’air en 2015. De décembre 2017 à janvier 2019, il a été le chef de l’Etat d’Etat-major particulier du Président de la République. Bref, le nouveau patron des Armées a capitalisé un très riche parcours qui lui permet aujourd’hui d’être le patron incontesté de toute nos Armées.

 « Mon ambition est de placer les Armées dans des conditions optimales de performance… »
Le nouveau chef d’Etat-major général des Armées Birame Diop a décliné dans sa feuille route son ordre du jour axé sur la prise en charge urgente du contexte géopolitique local et sous-régional, dont, à l’en croire, les tendances lourdes annoncent des risques de dégradation. « En effet la violence aveugle qui plane sur le Sahel sur fond d’instrumentalisation des identités communautaires,  de  criminalité  organisée,  de  trafic illicite de toutes sortes semble narguer  les frontières poreuses de nos pays. Telle une ceinture de feu, elle se referme inexorablement sur les Etats. Cette situation nous interpelle  doublement,  d’abord    sur  notre capacité  à demeurer un îlot de paix, mais surtout sur notre véritable capacité de recherche et de mise en en œuvre de solutions collectives  sous-régionales efficiente conformément à notre tradition diplomatique de paix et  de solidarité agissante. Mon ambition  est  de  placer    les  Armées  dans  des conditions optimales de performance  aux plans organisationnel, opérationnel et logis- tique  » a indiqué le nouveau chef d’Etat- major général des Armées, général Birame Diop, au cours de sa cérémonie d’installation.

Le Témoin

DakarFlash3



Nouveau commentaire :