Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Le procès des trois militants qui ont aidé des migrants s'ouvre


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 31 Mai 2018 || 65 partages || 0 commentaires

Le procès des trois militants qui ont aidé des migrants s'ouvre

Le procès à forte tonalité politique de trois militants suisses et italien, poursuivis pour avoir aidé des migrants à entrer illégalement en France, s'est ouvert jeudi matin à Gap, dans les Alpes françaises.

Dès 8h, les soutiens d'Eleonora Laterza, une étudiante italienne de 27 ans, Bastien Stauffer, étudiant suisse de 26 ans et Théo Buckmaster, travailleur belgo-suisse de 23 ans, s'étaient massés devant le tribunal de Gap (sud-est), placé sous surveillance policière.

Les trois prévenus, soumis à un strict contrôle judiciaire, étaient présents. Ils doivent répondre "d'aide à l'entrée irrégulière" d'étrangers avec, comme circonstance aggravante, d'avoir agi en "bande organisée", en l'occurrence lors d'une manifestation. Ils encourent un maximum de 10 ans de prison, 750.000 euros d'amende et une interdiction du territoire français. 

Le procès devrait être probablement renvoyé en raison de l'existence d'une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) sur ce que les militants pro-migrants ont baptisé "délit de solidarité" et qui doit encore être tranchée par le Conseil constitutionnel. L'avocat de la jeune Italienne, Me Philippe Chaudon, a indiqué en ouverture du procès qu'il ne soulèverait pas pour sa part cette QPC, selon le souhait de sa cliente, anarchiste et n'accordant pas sa confiance à une décision du Conseil constitutionnel.

Michel Rousseau de l'association "Tous Migrants" avait déclaré avant l'audience au sujet de la QPC: "On est libres et égaux mais la fraternité dépend de chacun de nous". La présidente a rappelé qu'aucun des trois prévenus n'avait "jamais été condamné". C'est une star du barreau, Me Henri Leclerc, qui plaidera à la fin pour les trois prévenus.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :