Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Le viol collectif d'une petite fille défraie la chronique en Inde


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 18 Avril 2018 || 65 partages || 0 commentaires

Le viol en réunion puis le meurtre d’une fillette de huit ans secouent l’Inde, deuxième pays le plus peuplé de la planète après la Chine. Dans le collimateur de la police, des hommes accusés d’avoir commis cet acte digne des hommes des cavernes. En toile de fond, la haine tenace qui divise musulmans et hindous. Explications.

Les faits se sont déroulés en janvier dernier dans la région à majorité hindoue de Jammu (nord). Aux dires des enquêteurs, la petite fille, de confession musulmane, a subi les assauts bestiaux de villageois hindous. Le but de ces hommes à la libido démesurée ? Terrifier les Bakarwals, la tribu nomade musulmane à laquelle appartenait la pauvre fillette, afin de les obliger à quitter ce qu’ils considèrent comme étant leur commune.

Cette scène digne d’un film d’horreur et qui porte le nom de “viol de Kathua” (du nom du district où se situe le village de Rasana) cache en réalité une farouche opposition entre hindous et musulmans. Les nationalistes hindous, au pouvoir depuis 2014, exercent constamment des pressions sur les autres communautés, notamment les musulmans.

Elle n'a plus le droit d'aller dehors. Si elle va à l'école, son frère, l'escorte.

Le crime commis, passé au début inaperçu, a finalement été révélé la semaine dernière lorsque la police a rendu publiques ses accusations contre les huit criminels présumés. Il n’en fallait pas plus pour déclencher un tsunami politique, médiatique, mais aussi social, caractérisé par des manifestations à travers ce vaste pays du sud de l’Asie.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :