Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Les établissements privés se radicalisent et refusent l’accès à …


L’accès aux établissements privés est refusé à plus de 40 000 étudiants à cause d’une dette qui s’élève à près de 16 milliards de francs Cfa. Mais, les propriétaires desdits établissement sont catégoriques en décrétant que ni ces étudiants précités, ni les milliers qui ont réussi cette année, ne seront admis à suivre les cours dans ces structures.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 11 Octobre 2018 || 137 partages || 0 commentaires

Les étudiants qui suivaient des cours au niveau des établissements privés sont mal barrés à cause d’une dette de 16 milliards que l’Etat devrait aux structures d’accueil. Face à cette situation, les dirigeants desdits établissements se sont radicalisés et informent qu’aucun étudiant orienté par l’Etat ne suivra leur programme à moins que la dette ne soit épongée. 

«Comme on l’avait dit, les étudiants sont chez eux, on attend la réaction des autorités. Nous n’avons pas reçu une information qui nous dit qu’un début de solution a été trouvé. Pour nous, jusqu’à présent, c’est le statu quo, les choses n’ont pas évolué», a déclaré sur Sud fm, Daour Diop, membre du Cadre unitaire des organisations des établissements privés du Sénégal. 

Mais, rappelle-t-il, il est impensable qu’ils reviennent sur leur résolution : «On maintient la décision de suspendre les cours jusqu’au paiement intégral des 16 milliards de francs Cfa. C’est l’Etat qui nous doit, c’est à lui de trouver les moyens pour nous payer.» 

Selon lui, les étudiants concernés par cette mesure sont au nombre de 40 000, sans compter les nouveaux bacheliers orientés dans leurs établissements et qui ne seront pas pris avant que la dette ne soit payer.

Dakarflash4



Nouveau commentaire :