Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Les manifestations se poursuivent en Arménie, des dizaines d'interpellations


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 19 Avril 2018 || 67 partages || 0 commentaires

Les manifestations se poursuivent en Arménie, des dizaines d'interpellations

Plusieurs dizaines de manifestants ont été interpellés jeudi à Erevan, la capitale de l'Arménie, où les protestations contre l'ex-président Serge Sarkissian, devenu Premier ministre avec des pouvoirs renforcés, se poursuivaient pour le septième jour consécutif.

Jeudi matin, des centaines de manifestants, descendus dans la rue à l'appel du député et leader de l'opposition Nikol Pachinian, ont tenté de bloquer l'entrée du siège du gouvernement, dans le centre-ville. Ce mouvement a provoqué l'intervention des forces de la police antiémeute qui ont arrêté plusieurs dizaines de personnes, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les protestataires accusent Serge Sarkissian, qui vient d'achever son deuxième et dernier mandat présidentiel et a pu revenir au pouvoir en se faisant élire mardi Premier ministre par le Parlement à la suite d'une révision constitutionnelle controversée, de vouloir rester au pouvoir à vie.

Des centaines de manifestants ont défilé dans la matinée dans Erevan, perturbant la circulation automobile dans les quartiers d'habitation de la ville. Ils posaient des tracts en faveur des changements sur le pare-brise des bus et scandaient des slogans antigouvernementaux.

La première réunion du gouvernement de M. Sarkissian doit avoir lieu jeudi dans l'après-midi.

Mercredi soir, au moins 16.000 personnes s'étaient rassemblées dans le centre d'Erevan pour protester contre le nouveau Premier ministre, à l'appel de l'opposante Nikol Pachinian, qui a proclamé le "début d'une révolution de velours" en Arménie et prôné une campagne nationale de "désobéissance civile". 

Une réforme pour le maintenir au pouvoir selon l'opposition
Depuis une révision de la Constitution, le président de cette ex-république soviétique exerce des fonctions essentiellement protocolaires tandis que le chef du gouvernement dispose de pouvoirs étendus.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >