Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Les minutes de l’arrivée à Dakar: Assane Diouf a même beaucoup rigolé avec les policiers avant d’être mis à la


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 30 Août 2017 || 2243 partages || 0 commentaires

Les minutes de l’arrivée à Dakar: Assane Diouf a même beaucoup rigolé avec les policiers avant d’être mis à la
Assane Diouf est arrivé cette nuit à l’aéroport Léopold Senghor en provenance des Etats-Unis. Il fait partie des 17 Sénégalais expulsés de ce pays pour immigration illégale et agressions (deux cas). Il a voyagé comme tous ses compatriotes dans un avion qui transportait aussi des Ghanéens et des Nigérians, également reconduits dans leurs pays respectifs. Mais son statut particulier fait qu’il n’a pas pris la même direction que les autres à la sortie de l’aéroport.
Alors que ses camarades d’infortune s’engouffraient dans la nuit dakaroise pour retrouver leurs familles, Assane Diouf a été remis à la Dic. Selon certains médias, il a été placé en garde à vue pour offense au chef de l’État, notamment.
L’avion des 17 Sénégalais en provenance des États-Unis a atterri à 1 h 43, selon des sources de Seneweb établies à Léopold Senghor. Nos interlocuteurs indiquent que c’est le chef de la police de l’aéroport, le commissaire Tendeng, qui coordonnait les opérations.
Il est monté à bord de l’appareil pour vérifier, auprès du chef de l’unité américaine en charge des rapatriements, la conformité des identités des concernés avec leurs documents de voyage, notamment les sauf-conduits délivrés par le consul du Sénégal à New York.
« Les vérifications terminées, les immigrés de retour au bercail ont été débarqués un à un de l’avion par des éléments du commissariat spécial de l’aéroport et non des éléments de la BIP comme rapporté par certains médias », précise une de nos sources.
Cette dernière confie qu’Assane Diouf a suivi la même procédure. Qu’il a accompli les formalités de police, « libre de ses mouvements », comme ses 16 autres compatriotes rapatriés.
« Il s’est montré calme et très sympathique. Il a même beaucoup rigolé avec les policiers avant d’être mis à la disposition de la DIC », raconte un témoin de l’arrivée des immigrés expulsés des Etats-Unis.
Pendant qu’Assane Diouf quittait l’aéroport sous bonne escorte policière, les autres Sénégalais rentrant des États-Unis ont reçu le réconfort et le soutien des autorités de l’État. D’après nos informations, ils ont été accueillis par le directeur des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba, et le chef d’État-major particulier du chef de l’État.
Ces derniers les ont encouragés et leur ont donné des conseils avant de remettre à chacun une enveloppe contenant 100 000 francs Cfa.
L’avion qui a ramené au bercail Assane Diouf et Cie a repris les airs à 4 h 10, d’après nos sources. Direction, nous dit-on, Accra (Ghana) et Lagos (Nigeria) pour déposer les Ghanéens et Nigérians expulsés, comme les Sénégalais, des États-Unis.
Seneweb




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >