Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Les salaires et indemnités des diplomates revus à la baisse


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 29 Décembre 2017 || 114 partages || 0 commentaires

Au Sénégal, il n’y pas que le «gorgorlous» qui galèrent, des diplomates aussi tirent le diable par la queue. Dans une dizaine de pays, nombre de nos hommes en cravate, n’arrivent plus à « honorer certains engagements » vis-à-vis de leurs familles et de leurs bailleurs. En cause, la brutale chute des salaires et des indemnités de logement.

Selon les informations de Leral, tout est parti d’un arrêté interministériel entre le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur et celui de l’Economie et des Finances. Cet arrêté demande à ce que les salaires et les indemnités des diplomates soient payés en monnaie locale. Résultat : la dizaine d’ambassades établies dans les pays hors CFA, EURO et DOLLAR, est frappée d’une perte sèche de près de 60 % sur les salaires et les indemnités de logement.

Seulement, l’arrêté est loin d’être une fatalité. Car, « il suffit d’une simple signature du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP) autorisant le changement de taux de chancellerie nécessaire, pour résorber le manque à gagner causé par la fluctuation des monnaies de certains pays d’accueil de nos diplomates ». Mais, se désolent nos informateurs, « le MEFP fait le mort… depuis plus d’un an ! »

Selon une source proche des concernés, le Trésorier Payeur de l’Etranger (TPE) a envoyé le document pour signature à la Direction de la comptabilité publique sans succès. Les services d’Amadou Bâ restent toujours de marbre.

La même source informe que certains diplomates auraient même refusé de percevoir leurs salaires du mois de novembre dernier et sont à ce jour, poursuivis par leurs bailleurs. Comprenez qu’ils sont sous le coup d’une expulsion de leur logement.

Certains ne semblent pas, en tout cas, disposés à continuer de souffrir le martyre. Si rien n’est fait…, ils menacent tout simplement de demander de revenir au pays. Car, ils ne peuvent « plus vivre avec moins de la moitié de leurs salaires et de leurs indemnités de logement».


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 16:56 Urgent – Bruno Diatta est décédé